Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

17/05/2012

Vide-greniers réussi pour "La Cantilène"

Un vide-greniers réussi avec 113 exposants.JPG            Si le temps n’était pas vraiment de la partie, les exposants eux étaient au rendez-vous fixé par La Cantilène, à l’occasion de son traditionnel vide-greniers.

            En effet, sous un ciel quelquefois menaçant, ce sont 113 exposants qui se sont approprié le boulodrome municipal le temps d’une journée, dans le but de proposer aux chineurs, divers objets ou vêtements dont ils pourraient avoir l’utilité.

            A des prix défiant toute concurrence, et selon des préceptes de marchandage, les acheteurs potentiels ont pu « farfouiller » dans le lieu idéal ce qu’ils désiraient. Les enfants ont pu quand à eux s’amuser dans des jeux gonflables, présents pour l’occasion.

            Les organisateurs ont quand à eux réussi leur pari : produire un événement majeur pour la commune, et ce pour la deuxième année consécutive. Avec ce nombre d’exposants, les initiatives sont encouragées, d’où sans aucun doute, la reconduction de cette manifestation locale qui devient une institution.

            Il est à relever que parmi les 113 exposants se trouvaient 2 causes « nobles ». La première étant le CCAS de la commune d’Autignac, et la seconde étant l’association Amitié pour le Développement d’Echanges Pédagogiques France-Vietnam (ADEP F-V), dont la mission première est d’aider les enfants vietnamiens parmi les plus défavorisés à accéder aux études.

11/05/2012

"Coucou, nous revoilou !"

             L’association « Théatr’ac » présente à nouveau son spectacle ce samedi 12 mai à partir de 20 heures 30 à la Salle des Fêtes.

               Pendant 1 heure 45, les spectateurs vont pouvoir apprécier cette représentation théâtrale tout public intitulée : « Coucou, nous revoilou ».Rires et détente assurés.

              L’entrée est libre et gratuite.

Spectacle de théâtre.JPG

 

25/04/2012

Animation autour de la Zumba

zumba1[1].jpg            L’association « Autignac en fête » avait promis qu’elle mettrait en place de nouvelles animations au sein de la commune. C’est chose faite avec le partenariat qu’elle a instauré avec Studio Fit, pour une animation relative à la Découverte de la Zumba, qui est un programme de fitness (conditionnement physique) colombien s’appuyant sur des rythmes latinos.

            Cette animation aura lieu le samedi 5 mai à partir de 20 heures 30 à la Salle Bastide, et ce pour une durée d’une heure. L’accueil et les inscriptions se feront à partir de 19 heures 30, pour un montant de 8 €.

            La danse, accessible à tous les niveaux et à tous les publics, mêlée à l’amusement se feront sur ces rythmes latinos entrainants. Une buvette sera mise en place pour l’occasion, et la fin de soirée promet d’être conviviale autour de la grillade qui se fera à cet endroit.

            Réservations au 06.23.25.42.09.

15/04/2012

Réunion mensuelle

Le Docteur Georges Blayac, dans son havre de paix à Autignac.jpg            L’association « Mémoire d’Autignac » a réuni plus de 70 personnes à l’occasion de sa réunion mensuelle qui avait un programme plus que varié.

             Le premier exposé a été celui de Jeanine Boudet, concernant une personnalité emblématique de la première moitié du XXème siècle à Autignac : le docteur Georges Blayac. Si sa personnalité a marqué un grand nombre d’Autignacois, c’est en raison de son obstination, son dévouement et son professionnalisme qui reste aujourd’hui en mémoire.

            Né le 2 février 1892 dans la rue du Plô au foyer d’Edouard Blayac et de Césarine, née Barral, celui qui deviendra docteur officiera un temps durant la Première guerre mondiale, en Grèce, en Albanie et encore en Turquie, dans le célèbre détroit des Dardanelles en 1915 où il sera blessé au fémur gauche au mois de juin. A la fin de la guerre, plusieurs documents relateront son courage en inscrivant à propos de lui : « Excellent médecin auxiliaire, très courageux, a toujours donné le plus bel exemple de dévouement professionnel à ses subordonnés. ».

            Le 26 juillet 1918 il soutient sa thèse ayant pour titre : méningite cérébro-spinale et urémie convulsive, et cette même année, sa fiancée et sa mère décèderont de la Grippe espagnole à quelques jours d’intervalle. C’est en raison de ces évènements qu’il soignera par la suite avec abnégation et désintéressement, un grand nombre de blessés de guerre, d’indigents, de réfugiés …

            Il ne sera pas mobilisé lors de la Seconde guerre mondiale en raison de sa blessure au fémur, et profitera donc un maximum d’un merveilleux havre de paix, son paradis à savoir son jardin, qu’il agrémentera jusqu’à la fin de sa vie. Jeanine Boudet, au cours de son exposé, a raconté avec émotion les dernières visites qu’elle lui rendra, au cours de l’année 1944, avant qu’il ne décède le 29 avril des suites d’une maladie irréversible.

Croix du Carreïrou.JPG            L’autre exposé de l’après midi a été celui d’Antoine Barxias-Casties qui a répertorié l’ensemble des croix et des sanctuaires que possède la commune. Au nombre de 9 (1 étant en réalité sur la commune de Magalas), ces croix ont chacune une histoire qui leur est propre bien qu’il soit aujourd’hui très difficile de trouver des archives en rapport avec elles.

            Les croix du Carreïrou, du Canonge, du Moulin à Vent, de la Mission dite de Combescure ou encore celles de la Bastide ou du cimetière sont des trésors qui témoignent d’un passé marqué par un aspect religieux immuable. Les 2 sanctuaires, à savoir Ste Bernadette et la Vierge de Fontcerise sont des monuments plus récents, mais dont les Autignacois gardent en mémoire l’installation.

            Avant que ne soit partagé le verre de l’amitié entre les adhérents de l’association, Georges Pons a présenté un mot occitan, celui de « Macarel », connu de tous, employé par certains et dont l’usage ne faiblit pas, malgré la disparition progressive de l’occitan …

07/04/2012

Animation à l'écurie du Grangalop

            L’association « Autignac en fête » organise une après-midi récréative avec les poneys de l’écurie du Grangalop, suivie d’un gouter, le tout réservé aux enfants de 4 à 12 ans.

            Cette animation aura lieu le vendredi 13 avril à partir de 13 heures 30, le rendez-vous étant fixé à l’écurie.

            Le tarif de cette animation est fixé à 10 € ; l’inscription doit être réalisée pour chacun avant le 9 avril.

            Pour plus de renseignements, appeler le 06.875.63.67.39 ou le 06.71.98.79.24.

03/04/2012

La cave coopérative dans les mémoires

1935 (2).jpg             L’association « Mémoire d’Autignac » ne pouvait pas se permettre d’oublier le 75ème anniversaire de la cave coopérative, aujourd’hui disparue, mais bel et bien présente dans les mémoires de toutes celles et tous ceux qui ont œuvré à sa construction, sa pérennisation et son activité jusque dans les années 2000.  

            C’est Georges Pons qui, avec brio, a exposé l’histoire de la création de la cave coopérative, née le 5 mars 1937 lors d’une assemblée générale composée de 108 viticulteurs, désireux d’unir leurs récoltes avec une certaine devise déjà connue à Maraussan et appréciée de Jean Jaurès : « Tous pour chacun ; Chacun pour tous ».

            Ce jour là, les statuts et la composition du bureau du conseil d’administration de la cave sont adoptés, et le 8 mai 1937, ces novices coopérateurs achètent un terrain au lieu-dit « Le Jols », à Georges Dessup pour un montant de 15 800 F. La nécessité d’un bâtiment est désormais une réalité à cette époque, d’où la rapidité dans les procédures administratives permettant la construction du bâtiment quelques années avant la guerre.

            L’architecte Peyre est choisi et déterminera des plans qu’une entreprise de construction de Capestang mettra en forme. Toutefois, la cave s’avèrera être insuffisante vu la progression constante du nombre d’adhérents. Le 29 août 1937, le conseil d’administration décide l’ouverture de la cave, qui sera agréée le 11 mars 1939.

            La guerre qui éclate en 1939 viendra perturber le fonctionnement du conseil d’administration puisque tous ses membres (sauf 2) seront mobilisés pour défendre la Patrie.

            Malgré cela, l’activité continuera de se maintenir et le nombre des adhérents augmentera toujours. Le vin sera vendu par des coutiers en vin au nombre de 6 en 1937, mais ce système sera supplanté par la vente collective à partir de 1961. Entre temps, le vin de la cave obtiendra le label VDQS en 1945.

Douche cave coopérative.jpg            Dès les premières récoltes, la cave concentre une moyenne de 4 000 hectolitres, mais dans les années 1950, elle vinifie 18 000 hectolitres. La réussite est de taille. L’Appellation d’Origine Contrôlée est attribué aux rouges et rosé en 1982, le cinquantenaire de la cave est fêté en grande pompe, une cuvée spéciale voit le jour pour le bicentenaire de la Révolution, les blancs acquièrent l’AOC en 2005 … Georges Pons rappela aussi que ce fut à cet endroit, dans les célèbres douches de la cave, que les Autignacois prirent pour la plupart leur véritable première douche.

            La dernière récolte aura lieu en 2007, et en 2011 la cave coopérative sera démolie. A la fin de cette réunion mensuelle, l’association avait donné rendez-vous à ses membres le soir même pour un loto qui a été suivi par plus de 130 personnes. La prochaine réunion de l’association aura lieu le samedi 14 avril à partir de 17 heures à la salle des Fêtes.

* L'association "Mémoire d'Autignac" publiera un livret détaillé dans les mois à venir sur l'histoire de la création de la cave coopérative.

26/03/2012

Réunion mensuelle

La création de la cave coopérative racontée.JPG            L’association « Mémoire d’Autignac » organise sa réunion mensuelle le samedi 31 mars à partir de 16 heures 30, à la salle polyvalente.

            Lors de cette réunion mensuelle sera abordée l’histoire de la création de la cave coopérative par Georges Pons. Le choix n’a pas été fait au hasard puisqu’il s’agit en ce mois de mars 2012, du 75ème anniversaire de la cave coopérative aujourd’hui démolie.

            Ces changements d’horaires et de salle sont dus au fait que le soir à partir de 21 heures, l’association organise son loto de 30 parties dans la même salle. Les personnes souhaitant assister à la conférence ou au loto peuvent contacter les membres du bureau qui mettent en place pour l’occasion un système de covoiturage.

21/02/2012

Réunion mensuelle pour "Mémoire d'Autignac"

            L’association « Mémoire d’Autignac » a organisé dernièrement sa réunion mensuelle, au cours de laquelle ont été exposés plusieurs thèmes, à savoir les grangettes de vigne de la commune, et l’histoire municipale d’Alban Pastre, 18ème maire de la commune, de 1870 à 1874.

            Guy Ricard a pris la parole devant une assistance toujours massive, pour présenter un exposé sur les grangettes. Il a répertorié toutes celles qui existent dans la commune, ainsi que quelques unes qui ont aujourd’hui totalement disparu.

            Aidé dans son exposé par la rétroprojection de photos ou encore d’aquarelles personnelles, il a permis à l’ensemble de (re)découvrir la majorité de ces « cabanes » qui n’ont désormais qu’un usage limité. En effet, très souvent abandonnées, ces bâtisses servaient autrefois d’abri à part entière, alors qu’à notre époque, elles n’ont qu’une valeur symbolique, avec chacune leurs spécificités.

Signature d'Alban Pastre, 18° maire de la commune d'Autignac..jpg            L’autre exposé, qui s’inscrit dans un travail de recherches important sur l’histoire des maires de la commune, a été réalisé par Michel Alcaine, qui a raconté l’action municipale d’Alban Pastre, maire de 1870 à 1874. Membre de la commission provisoire municipale nommée par le préfet le 20 octobre 1870, il en devient président avant d’être élu au suffrage censitaire le 30 avril 1871 et installé en tant que maire le 7 mai 1871.

            Ce maire sera à l’origine de plusieurs actions sociales dont notamment l’amélioration des prestations de médecine gratuite pour les indigents, ou encore l’amélioration de la desserte du courrier. Il entamera aussi de grands projets, dont notamment la construction d’une nouvelle église qui s’achèvera sous d’autres municipalités. Il exercera ses fonctions jusqu’au 11 mars 1874.

            Un troisième exposé était prévu, mais en raison d’un manque de temps, il a été reporté à une réunion mensuelle ultérieure. 

09/02/2012

Réunion mensuelle

          L'association "Mémoire d'Autignac" organise sa réunion mensuelle pour le mois de février, samedi 11 à partir de 17 heures à la salle des Fêtes.

          Au programme : les grangettes de la commune, l'histoire du 18ème maire de la commune, Alban Pastre, maire de 1870 à 1874, et enfin, les croix et sanctuaires.

02/02/2012

Réunion d'Autignac en fête

          L'association "Autignac en fête" organise une réunion de mise au point le samedi 4 février 2012 à partir de 10 heures 30 à la salle des jeunes (sous la Poste).

          Cette réunion sera l'occasion pour le nouveau bureau élu à la tête de l'association, de préparer la prochaine fête locale du 14 juillet, et éventuellement de présenter un projet d'animation pour le mois de mai.

          Le prochain loto de l'association aura lieu le samedi 18 février à partir de 21 heures à la salle polyvalente.

22/01/2012

Réunion mensuelle: les Trois Ordres représentés

Une réunion encore prisée par les adhérents.JPG            L’association « Mémoire d’Autignac » a donné rendez-vous à ses adhérents à l’occasion de sa première réunion mensuelle de l’année 2012, suivie par une assistance d’environ 90 personnes.

            En premier lieu a été racontée l’histoire d’un métier qui avait une place importante à l’époque : celui de chevrier. En effet, il y a à peine plus d’un demi-siècle, la commune d’Autignac comptait 3 troupeaux de chèvres, dont celui de M. et Mme Rioja, dont l’histoire fut retranscrite par leur petit-fils, Pierre-Henri Redon, très ému de faire partager cette histoire familiale, et cette passion qu’avaient ses grands-parents pour ces animaux.

            Au travers de photos, cet exposé a permis de magnifier la profession de chevrier, aujourd’hui disparue, et qui comportait de nombreux aléas, tant positifs que négatifs. Le sujet a d’autant plus eu d’intérêt qu’il a été raconté par une personne qui, enfant, a vécu au milieu de ces animaux.

            Michel Alcaine a ensuite relaté le premier exposé d’une longue série qui aura pour but de raconter l’histoire et l’action municipale de chacun des maires, de la Ière à la IVème République, à savoir d’Antoine Cure à Paul Mégé.

            Le premier dont l’histoire fut abordée est le 19ème maire : Isidore, Symphorien, Alcide Pastre, maire de la commune de 1874 à 1876. Nommé par le préfet en remplacement d’Alban Pastre, il participera, avec l’aide de son premier adjoint Léonce Aïn a l’amélioration du réseau des chemins vicinaux, donnera au Chemin de Ronde sa physionomie actuelle et sera à l’origine de la création du premier bureau télégraphique. Il sera aussi le maire qui décidera la construction de l’église actuelle, connue de tous.

            Enfin, Georges Pons a réalisé un « In memoriam » de l’abbé Michel, disparu en décembre dernier et prêtre de la paroisse de juillet 1951 à juin 1970. Prêtre détenant des records au niveau électrique, d’où le surnom de « curé électrique », et possédant un vrai sens de la rhétorique, toute l’assistance s’est rappelée d’un sens de l’humour irremplaçable et de souvenirs uniques vécus avec lui qui avait su tisser un lien avec la jeunesse.

            Cette réunion mensuelle a aussi permis aux membres de l’association de renouveler leur adhésion pour l’année 2012. La cotisation s’élève à 10 € pour l’année, et le bulletin n° 9, qui vient d’être édité, est en vente chez les commerçants pour la somme de 2 €. Le loto de l’association aura lieu le samedi 28 janvier à 21 heures à la salle polyvalente d’Autignac.

21/12/2011

Assemblée générale de "Mémoire d'Autignac"

Assemblée générale pour Mémoire d'Autignac.JPG            Dernièrement, l’association « Mémoire d’Autignac » a tenu son assemblée générale, afin de rendre compte aux adhérents, du bilan de l’année 2011, et des projets à venir pour 2012.

            Dans la matinée du samedi 17 décembre, 2 commissaires aux comptes ont validé les comptes de l’association, qui ont été présentés en séance publique après le rapport moral, dressé par le président.

            Pierre-Marie Libes a indiqué à l’assistance l’ensemble des réalisations qui ont été mises en œuvre durant l’année 2011, à savoir les réunions mensuelles toujours suivies avec intérêt, une animation sur l’école d’Autrefois à l’école communale, le loto très réussi et enfin les journées du Patrimoine ainsi que la célèbre exposition sur les calèches prêtées par la famille Henri Pastre. Au niveau des investissements, on trouve principalement l’achat de matériel dont l’association aura besoin en 2012 pour poursuivre son travail de recherche et de rédaction.

            Au niveau des comptes, le trésorier a présenté un bilan plus que positif après 2 ans d’activité. Le bilan de l’exercice de l’année 2011 est de 1 778,98 €, ce qui est très encourageant pour les années à venir, pour une association qui possède un total en actif de 2 964,17 €.

            Ont été validées par l’assemblée, la reconduction intégrale des membres du Conseil d’Administration pour l’année 2012, ainsi que la candidature de Floréal Plaza.

            Une rétroprojection a ensuite été diffusée au public, afin de rappeler en images les évènements majeurs de 2011, avant que les membres du bureau ne remercient l’ensemble des participants pour leur fidélité tout au long de l’année. L’association « Mémoire d’Autignac » avait ensuite donné rendez-vous à ses adhérents autour d’une soupe chaude sur la place lors de l’animation Magie de Noël, et dans la bibliothèque pour une exposition d’ours en peluche.

03/12/2011

Tombola au profit du 3ème âge

Les lots seront attribués lors du repas de Noël.JPG            Avec toutefois des envies voire même des rêves de chaleur et d’été, les bénévoles du 3ème âge ont bravé le froid matinal dernièrement afin de proposer à la vente, sur la Place du 14-Juillet, de nombreux ouvrages réalisés par l’atelier couture du Club de la Coquillade, tout au long de la saison.

            Un après midi par semaine, ces couturières se retrouvent entre elles, et réalisent de leurs propres mains, les ouvrages en vue de les tirer à la loterie, pour que l’association puisse obtenir davantage de bénéfices, qui leur permettent d’organiser des sorties ou même des petits lotos.

            Les lots seront tirés au sort lors du repas de Noël, qui aura lieu à la salle polyvalente le samedi 10 décembre, et qu’animera encore le très actif Club de la Coquillade. Aura lieu aussi le grand loto de Noël, réservé aux adhérents le mardi 13 décembre dans l’après midi. Pour plus de renseignements, s’adresser à Mme Véziac au 04.67.90.22.21.

27/11/2011

Mémoire d'Autignac se souvient de 1914-1918

Blog.JPG            Dernièrement a eu lieu dans les locaux de la Salle des Fêtes, la réunion mensuelle de l’association « Mémoire d’Autignac », qui avait donné rendez-vous à ses adhérents sur le thème de la Guerre de 14-18.

            C’est Guy Ricard qui a débuté la réunion en abordant l’histoire de 2 Poilus Autignacois, à savoir ces 2 grands-pères, Fénelon Ricard, Mort pour la France et Casimir Dissane qui survivra malgré les difficiles conditions de vie au front. Marie-Laure Pullara a quand à elle expliqué l’histoire de la Croix de Guerre et de la médaille militaire, exposées lors de la réunion, en plus de carnets militaires, de lettres, de journaux d’époque et de cadre souvenir.

            Michel Alcaine a ensuite raconté l’histoire et la mise en place du monument aux morts, en 1924, alors qu’il avait été demandé par un comité d’érection depuis quelques années. Réalisé par le célèbre sculpteur Jean Magrou, auteur de nombreuses sculptures dont entre autres, le Génie Latin au rond point de la cave coopérative de Béziers et la statue équestre de Pedro II du Brésil, à Rio de Janeiro, le monument aux morts a été placé sur la Promenade avant d’être déplacé dans les années 1970 à l’emplacement actuel.

            Georges Pons a permis à l’assistance de connaitre un poème d’Ernest Bourdel, écrit à la suite de la guerre de 1914-1918, et lu le jour de l’inauguration du monument aux morts, le 27 mai 1924, devant les écoles communales.

            Enfin, Jean-Claude Marchi a projeté un film, conçu grâce à une multitude de photos prêtées par les descendants de Louis Bessière, maire d’Autignac de 1919 à 1935, et qui participa au conflit de façon active dans les tranchées.

            Sur un fond musical de l’époque, le film a retranscrit l’horreur des tranchées, les difficiles conditions de vie et la barbarie des combats, dont aujourd’hui plus personne ne peut témoigner en raison de la mort de Lazare Ponticelli, dernier Poilu Français, décédé le 12 mars 2008 à 110 ans.

23/11/2011

Réunion mensuelle autour de 1914-1918

Morts pour la France.JPG            L’association « Mémoire d’Autignac » organise sa réunion mensuelle dans les locaux de la Salle des Fêtes, le Samedi 26 novembre 2011, à partir de 17 heures.

            Alors qu’a été dernièrement commémorée l’Armistice du 11 novembre 1918, l’association a décidé de se replonger dans ce conflit mondial. Pierre-Marie Libes traitera de cette guerre de 1914 à 1918 dans la commune, avant que Guy Ricard n’expose le portrait de 2 des nombreux enfants Autignacois « Morts pour la France ». Michel Alcaine, fidèle à ses recherches racontera l’histoire du monument aux morts, inauguré en 1927 sur la Promenade, et qui fit l’objet d’un poème écrit par E. Bourdel, que lira Georges Pons.

            Des passages filmés du changement d’emplacement du monument aux morts, de la Promenade à la place des Anciens combattants seront commentés par Régis Genin, auteur de ce film, avant que Jean-Claude Marchi ne projette une vidéo conçue sur quelques poilus Autignacois. Une réunion mensuelle, haute en Histoire, anecdotes et émotion.

10/11/2011

Un nouveau président pour "Autignac en fête"

Assemblée générale d'Autignac en fête.JPG            En ce jeudi 10 novembre 2011 a eu lieu, dans les locaux de la salle du Chemin de Ronde, l’assemblée générale de l’association « Autignac en fête ».

            Le président a tout d’abord rappelé les conditions délicates avec lesquelles l’association « Autignac en fête » a été créée, au cours de l’année 1999. En 1995, le comité des fêtes a démissionné, et a été repris par un groupe de personnes qui a finalement été vite réduit à une personne, d’où la présence conséquente de dettes, à rembourser en cas d’un éventuel relancement du comité. Grâce à la mobilisation générale des Autignacois lors de la fête de l’année 1999, les dettes de l’ancien comité ont pu être résorbées, et « Autignac en fête » a pu assurer, jusqu’à aujourd’hui, l’organisation de 13 fêtes consécutives.

            Richard Barreau, président depuis 12 ans a mis à l’actif de cette association la remise à neuf du plancher de la scène, le réaménagement d’un camion pizza, l’achat de congélateurs et de frigos ainsi que la mise en place du repas de la fête, non existant. Il a ensuite donné le rapport financier qui indique un bénéfice de 409,59 €uros au total, alors qu’une réserve de l’ordre de 8000 €uros est assurée en caisse.

            Il a ensuite présenté sa démission du poste de présidence, en espérant que la fête soit toujours meilleure dans les années à venir. Il a aussi précisé qu’il était fondamental que les jeunes s’engagent. Jacques Eliez a ensuite présenté sa candidature à ce poste, qui a été validée. Il assurera ses fonctions avec Nathalie Nicolau et Fabien Jimenez (secrétaires) ainsi qu’avec Annie Barreau (trésorière).

            Le nouveau président a d’ores et déjà rappelé que des projets étaient à l’étude pour la fête de l’été 2012. L’investissement des membres devra être régulier et l’effort de tous les Autignacois sera attendu, pour que se perpétue une tradition locale, à laquelle tout le village est indéniablement attaché …

Bilan financier -Autignac en fête-.png

05/09/2011

Rentrée associative

·            La chorale de variétés « La Cantilène » reprendra ses activités lors d’un cours d’essai ouvert à tous, qui aura lieu le mardi 13 septembre 2011 de 20 heures 30 à 22 heures 30. Tout au long de l’année, la chorale tiendra ses cours les mardis à la salle polyvalente, avant d’être fin prête pour donner des représentations dans quelques villages dont Autignac.

            Pour plus de renseignements, contacter le 06.25.48.55.08 

·            L’Omnisport informe que la reprise des cours de gym aura lieu le mercredi 7 septembre à partir de 19 heures 15 et que les cours de step seront assurés dès le jeudi 8 septembre à partir de 19 heures 30.  Les 2 cours auront lieu dans les locaux de la salle polyvalente.

 

·            L’association Jeunesse Autignac propose pour l’année 2011-2012, des cours de danse (modern-jazz par Emilie et hip-hop par Jonathan), de yoga animés par Nathalie, des cours d’anglais allant du primaire au collège donnés par Jo Abbott, et l’animation baby-gym, pour les enfants de 3 à 6 ans, animée par Lionel.

            Une réunion d’information pour les inscriptions aura lieu le lundi 26 septembre à partir de 17 heures 30 à la Salle des Fêtes.

07/07/2011

Fête locale du 13 au 17 Juillet 2011

Fête locale 2011.jpg            Les programmes remis dans les boites à lettres Autignacoises annoncent la fête locale qui aura lieu cette année, du 13 au 17 Juillet. Ces 5 soirs de fête vont embraser la promenade du village, avec au programme :

            - Mercredi 13 Juillet : Repas spectacle « Bon voyage » avec la compagnie Magenta. Les inscriptions pour ce repas se font chez les commerçants avant le 10 Juillet. Le prix est de 15  € par adulte et de 6 € par enfant.

            - Jeudi 14 Juillet : A partir de 16 heures 30, grande partie de loto avec 25 quines et 5 cartons pleins. Dès 20 heures 30, défilé de Harley Davidson suivi de danses country. La soirée sera animée par Régis Delacave sur le thème de la chanson Française.

            - Vendredi 15 Juillet : A partir de 14 heures  est organisé le célèbre concours de pétanque, en doublette montée et ouvert à tous. A 22 heures aura lieu le grand bal avec l’orchestre Ultima.

            - Samedi 16 Juillet : De 15 heures à 18 heures 30 sur la promenade seront installés des jeux d’enfants, avant que n’ait lieu la danse des sucettes. A 19 heures se produiront les talents locaux, avec la mini pop star Autignacoise, durant laquelle les enfants pourront chanter, jouer d’un instrument sur scène, en compagnie de l’orchestre NewZik, qui animera aussi la soirée à partir de 22 heures.

            - Dimanche 17 Juillet : A 10 heures débutera le tour de ville, animé par la pena « Los Machicos ». Aura ensuite lieu la dernière soirée familiale avec un apéritif concert à partir de 19 heures et une animation musicale du groupe « Message ».

            L’association « Autignac en Fête » remercie tous les commerçants et artisans qui ont participé à l’élaboration de ce livret.

Vide-grenier de la Cantilène

Vide-grenier réussi pour La Cantilène.JPG            Reporté au 3 Juillet dernier en raison des intempéries prévues pour le mois de juin, le vide-grenier de l’association « La Cantilène » a été un véritable succès pour tous les organisateurs, attelés au travail de 6 heures à 18 heures 30 au boulodrome municipal.

            L’afflux touristique a été l’un des éléments majeurs de la réussite de ce vide-grenier, qui a accueilli plus d’exposants que les autres années. Toute la journée, les exposants ont proposé leurs objets à dénicher, tandis qu’un stand de boissons et d’alimentation était ouvert  par l’association qui, à la fin de la journée, a dressé un bilan positif.

            Cet évènement, qui a attiré un grand nombre de personnes a créé de l’animation et incite La Cantilène, célèbre chorale de la commune, à réitérer son vide-grenier l’année prochaine, en plus de ses capacités vocales.

24/06/2011

Gala annuel de danse

            Pour clôturer cette saison 2010-2011, l’association Jeunesse Autignac est heureuse de présenter son gala annuel de danse le Samedi 25 Juin 2011 à partir de 21 heures à la Salle Polyvalente.

            D’après les chorégraphies originales de Floriane Gomez, les danseurs de la commune feront leur show sur le thème d’une semaine (presque) parfaite … Ouvert à tous !