Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/11/2013

Soirée de jeux au profit du Téléthon

Programme de la soirée de jeux.JPG

18/11/2013

L'histoire de 2 Poilus exposée à l'auditoire

            Dernièrement, et comme traditionnellement depuis que l’association « Mémoire d’Autignac » existe, a été dressé en cette réunion du mois de novembre, le portrait de 2 soldats Autignacois, Morts pour la France au cours de la Première Guerre mondiale.

Après les mots de bienvenue de Georges Pons, qui a donné à l’assistance venue nombreuse, plus renseignements relatifs à l’association, c’est Antoine Barxias-Casties qui a entamé sa première conférence sur Emile Foulquier (1889-1918).

020 (1).jpgEmile Foulquier, né le 10 octobre 1889 dans la rue Hort de Ciffre, devenue rue de la République, il poursuivra de brillantes études de médecine avant de se réorienter vers le droit. Appelé à l’activité par le décret de Mobilisation générale, le maréchal des logis Foulquier est affecté au 101ème Régiment d’Artillerie Lourde Hippomobile et sera tué au combat, le 26 juin 1918, à la suite de l’explosion d’un obus, aux environs de Chelles (Oise). Issu de la classe 1909, Emile Foulquier sera, au même titre que 5 autres enfants d’Autignac, tué au combat.

A cet effet, un compagnon d’armes enverra à sa famille une très émouvante lettre qui a été lue à l’assistance, avant que ne soit projetée une série de documents inédits relatifs à la Guerre 1914-1918, sous la forme d’une vidéo.

Ces photos, issues du procédé photographique dit daguerréotype, ont prouvé toute l’atrocité de la Guerre, et notamment celle de la Prise de Courcelles ou encore de la bataille de Montdidier, en 1918 …

Antoine Barxias-Casties a ensuite exposé le parcours d’Arthur Hébraud. Né le 26 février 1878 dans la rue Saint André, ce dernier est issu d’une famille modeste, qui au total comptera 9 enfants dont 5 morts en bas-âge.

006.JPG

Faisant ses classes à Autignac sous la houlette d’Abel Gau, Arthur Hébraud effectue un brillant service militaire avant d’être envoyé en disponibilité de l’armée active, et de se retirer à Montady. Mais, rattrapé par le court de l’histoire, il part au front et est affecté en dernier lieu au 110ème Régiment d’Infanterie. Hélas, Arthur Hébraud est victime d’un bombardement et décède le 19 août 1917 à 23 heures 45 à Rousbrugge-Haringue (Belgique). 

            Plusieurs objets relatifs à la Guerre 1914-1918 avaient été pour l’occasion mis en exposition : canne sculptée ; livrets militaires ; képi d’officier ; correspondances … 

Ces 2 soldats ont payé de leur vie pour la France.jpg

15/11/2013

Repas au profit du Téléthon

Repas.jpg

« La vraie générosité envers l’avenir consiste à tout donner au présent. » 

Albert CAMUS.

10/11/2013

Réunion du comité local de la Ligue contre le cancer

Le bureau reste mobilisé pour 2014.JPGAprès une minute de silence observée par l’assistance en la mémoire de Pierre Albert, décédé récemment des suites d’une longue maladie, Florian Viste, président de la délégation locale de la Ligue contre le Cancer a remercié les participants d’être venus à cette réunion d’informations qui a permis de dresser le bilan de la vente des DVD du concert du 3 mars dernier et d’anticiper les manifestations à venir pour l’année 2014.

Il a rappelé que, grâce à la générosité de chacun, ce sont 10 500 € qui ont été remis au Professeur Pujol … soit la deuxième somme la plus importante après la commune de La Grande-Motte, ce qui a valu au célèbre cancérologue d’affirmer dernièrement : « si vous voulez voir une bonne organisation, adressez-vous au comité d’Autignac ».

La vente des DVD se poursuit et, à l’heure actuelle, ce sont 78 exemplaires qui ont été vendus soit une entrée d’argent de 1 560 €.

Pour l’année 2014, de nombreuses animations ont été planifiées pour poursuivre l’élan de solidarité engagé. Une vente d’oreillettes sera mise en place à l’occasion de l’animation « Magie de Noël » le 21 décembre sur la place ; 2 lotos seront organisés par la délégation locale : le 28 décembre 2013 et le 29 mars 2014 ; un repas animé aura lieu le samedi 3 mai et un concert sera organisé le lendemain, dimanche 4 mai. 

Un verre de l’amitié a clôturé cette réunion d’animations qui prouve encore une fois la solidarité des bénévoles autour de cette noble cause. 

09/11/2013

Loto et châtaignes pour le Club de la Coquillade

Loto et châtaignes pour le 3ème Age.JPGSi les lotos sont organisés tous les mois, la dégustation des châtaignes était de saison en ce mois de novembre pour le Club de la Coquillade qui, comme à l’accoutumée, avait donné rendez-vous à ses adhérents pour une après-midi gustative.

Pendant que la partie de loto, qui a réuni pas moins de 75 personnes battait son plein, s’activait la préparation de 30 kilos de châtaignes cuites au feu de bois. 

Cette manifestation du Club de la Coquillade s’inscrit dans la logique des nombreuses activités qui sont menées tout au long de l’année en faveur des adhérents qui, par exemple, ont eu l’occasion de visiter la ville de Cucugnan au mois d’octobre … sans pour autant en rencontrer le célèbre curé. 

16/10/2013

Les tricoteuses sont à pied d'oeuvre

Hormis le bruit des aiguilles à tricoter qui, en rythment et grâce à des doigts d’or, façonnent inlassablement des carrés de laine, rien n’est audible dans cette salle du Chemin de Ronde le lundi après-midi.

Et pour cause, les tricoteuses qui se donnent désormais des rendez-vous hebdomadaires ne sont pas là pour le plaisir mais pour permettre la réalisation et le retour du Téléthon à Autignac, organisé en cette édition 2013, par les associations de la commune, d’où la nécessité d’un travail rigoureux. 

Ces carrés de laine seront mis en vente au prix de 1 € pièce, puis cousus les uns avec les autres, pour qu’une longue et solidaire écharpe soit matérialisée, laquelle prouvera l’élan de générosité dont sont capables les Autignacois vis-à-vis de cette manifestation qui aura cette année pour devise : « Le combat des parents, la vie des enfants. »

Les carrés tricotés serviront pour le Téléthon.JPG

Deux Autignacois pour "sauver" l'Espagne en 1823 et en 1936

Pour la première réunion mensuelle de la saison, l’association « Mémoire d’Autignac », par la voix et le travail de Michel Alcaine, a présenté le parcours historique de deux enfants Autignacois qui, avec un siècle d’intervalle, ont combattu de façon volontaire en Espagne pour la défense de leurs idéaux et n’ont pas hésité, au péril de leur vie, à aller défendre une cause fidèle à leurs convictions.

Pierre Colombe de Lavit nait à Autignac le 22 février 1798, dans le quartier du Plô, autrefois point d’ancrage de la bourgeoisie locale et passe son enfance dans la commune avant d’être intégré, à l’âge de 16 ans dans la Compagnie de Noailles assurant la garde du corps du roi Louis XVIII et ce, malgré sa taille inférieure à « 5 pieds 6 pouces » (1,81 mètre).

Participant à la « Bataille de Béziers » dans le camp royaliste et contre les partisans de l’Empire, il est versé dans la Légion de l’Hérault le 14 août 1816, qui, devenue 20° Régiment d’Infanterie, lui permettra d’être présent aux combats de l’île de Léon, du fort du Trocadéro ou encore du fort de Santi Pietri … mais aussi d’être décoré dans l’Ordre prestigieux de Saint-Ferdinand pour « bravoure militaire ».

Marié en 1826, Colombe de Lavit démissionnera ; le régiment indiquera perdre « un bon officier, jeune, animé des meilleurs sentiments » lequel décèdera le 18 août 1874 et dont le tombeau reste encore orné de la Fleur de Lys, symbole royaliste jusque dans la mort.

Colombe de Lavit, royaliste jusque dans la mort.JPG

7 - Henri Belmont- Guerre d'Espagne 1936-37.jpgAutre combattant volontaire en Espagne, Henri Bellmunt qui, né le 4 avril 1916, n’hésitera pas à retourner dans son pays natal pour le libérer du joug franquiste, en s’engageant dans les forces de l’armée républicaine. Il participera à la célèbre bataille de Jarama en février 1937, l’une des plus importantes de la guerre civile espagnole, avant de revenir à Autignac à l’automne 1938 et de décéder le 10 octobre 1947 à l’âge de 31 ans.

Phénomène plus récent, c’est une projection de photographies de « colles » d’antan qui a été réalisée, ravivant de nombreux souvenirs dans l’assistance, à l’heure où la mécanisation a pris le dessus sur la main d’œuvre qui animait le village pendant plus d’un mois. 

Un verre de l’amitié a clôturé cette réunion, après qu’Antoine Barxias-Casties ait constaté l’affluence et l’intérêt toujours vifs que porte l’assistance aux recherches effectuées et aux présentations mensuelles qui raniment dans le village un lien pour que vive la mémoire.  

Vente de gâteaux satisfaisante pour les parents d'élèves

Vente de gâteaux satisfaisante pour les parents.JPGMalgré la nette baisse des températures pour leur premier jour de vente sur le parvis des écoles communales, les bénévoles de l’association des parents d’élèves, présidée par Lucie Pasquier, n’ont pas démérité et ont tenu, toujours avec le sourire qui les caractérise, ces 3 permanences durant le week-end.

Pour le premier jour, les mamans bénévoles ont profité du mouvement de la sortie des écoles, tandis que pour les 2 jours de week-end, elles avaient installé leur stand devant la mairie, attirant de fait l’ensemble des passants qui ont participé avec engouement à cette manifestation qui, grâce aux fonds récoltés, permettra une participation financière lors d’éventuels projets scolaires.

 

A noter le prochain  loto de l’association, le samedi 16 novembre à partir de 21 heures, à la salle polyvalente. 

10/10/2013

Vente de gâteaux par les parents d'élèves

gateaux.jpg

08/10/2013

Première réunion mensuelle pour "Mémoire d'Autignac"

        mpm.jpgAprès avoir organisé les Journées du Patrimoine le mois dernier, l'association « Mémoire d'Autignac » reprend le rythme de ses réunions mensuelles ce samedi 12 octobre 2013, à partir de 17 heures, à la Salle des Fêtes

           Michel Alcaine exposera la vie de Colombe de Lavit, enfant d'Autignac qui fut, en avril 1823, l'un des cent-mille fils de Saint-Louis du fait de sa participation à l'expédition française en Espagne ayant pour but le rétablissement sur le trône, du roi Ferdinand VII. 

 

           Ce sont ensuite de nombreuses photographies de « colles » d’antan qui, sous regroupées dans une vidéo, seront projetées, avant le partage du traditionnel verre de l’amitié.

> La fleur de Lys, symbole royal représenté ci-dessus, est celle gravée sur le caveau de la famille Colombe de Lavit, dans le cimetière vieux. 

25/09/2013

Assemblée générale des Parents d'élèves

Lucie Pasquier (au centre) reste présidente.JPGDernièrement, malgré l’absence avérée de parents, l’association des parents d’élèves a tenu son assemblée générale annuelle dans les locaux de la salle socio-éducative.

Sous la direction de Lucie Pasquier, présidente, le bureau dans son intégralité s’est déclaré démissionnaire pour permettre l’élection d’un nouveau bureau disponible pour la saison associative 2013-2014.

En conséquence, le nouveau bureau est composé de la façon suivante : Lucie Pasquier (présidente), Virginie Rivière (secrétaire), Emilie Rivière (secrétaire-adjoint), Delphine Marmigère (trésorière), Bénédicte Fleury (trésorière adjointe).

Pour l’année scolaire à venir, ce sont de nombreux projets que l’association entend défendre et mettre en place pour le bien-être des enfants scolarisés, qui reste la priorité de l’association.

Les 11, 12 et 13 octobre, une vente de gâteaux sera assurée ; 2 lotos seront organisés, les 16 novembre et 15 février ; une tombola de Noël sera mise en place … 

A noter au niveau financier que le total de l’actif disponible est de 2 023 €. 

18/09/2013

L'école de foot fait sa rentrée

Les enfants, ravis de reprendre le football.JPGA la suite de la réunion du 4 septembre qui a marqué l’ouverture des inscriptions des enfants au sein de l’école de foot, cette dernière a ouvert ses portes, sous la houlette de Fabien Duhan et Alexandre Da Costa, entraineurs, qui bénéficieront pour la saison footballistique 2013-2014, du soutien de Laurent Belmonte, entraineur adjoint.

Les enfants qui s’entrainent tous les mercredis au stade municipal forment les équipes U6-U7-U8 et U9, à savoir les débutants, et effectueront au cours de l’année quelques rencontres en plateaux avec d’autres écoles de foot des environs. 

A noter pour cette saison la présence de quelques filles dans l’équipe des enfants … un atout charme qui pourra jouer en la faveur de l’Olympique Autignac lors des rencontres ! 

17/09/2013

Reprise des cours pour "La Cantilène"

            Reprise des cours de la Cantilène.JPGDernièrement, la chorale « La Cantilène » a repris le rythme de ses répétitions hebdomadaires, le mardi soir en la salle polyvalente à partir de 20 heures 30.

Pour cette saison 2013-2014, le groupe s’est considérablement agrandi puisque ce sont 30 choristes qui, toujours sous la direction de Béatrice Lopez, la chef de chœur, vont venir répéter un large répertoire qu’ils seront en mesure de présenter à l’occasion du gala de fin d’année.

Les choristes amateurs de cette chorale présidée par Corinne Moutier ayant repris le rythme, il ne leur reste plus qu’à répéter inlassablement pour offrir lors des représentations, un spectacle de qualité comme à l’accoutumée et de surcroit apprécié par l’assistance toujours fidèle. 

A noter pour cette année les dates des lotos qui seront organisés par la Cantilène : le samedi 12 octobre 2013, le samedi 8 février 2014 et le samedi 5 avril 2014, tous à partir de 21 heures à la salle polyvalente. 

02/07/2013

Spectacle de danse autour des fleurs

Danse.JPG

Comme à son habitude, l’association « Jeunesse Autignac » et principalement les sections de danse classique et de hip-hop ont su faire partager au public, venu nombreux au traditionnel gala de fin d’année, une représentation de qualité.

Emilie Rivière et Jonathan Vernhet, respectivement professeurs de danse classique et de hip-hop ont durant toute l’année préparé un spectacle plus court en raison de leurs occupations personnelles mais tout de même apprécié pour sa diversité sur le thème des fleurs. 

Au vu de leur talent naissant et de leur « show », les jeunes danseurs ont été très applaudis, de même que les professeurs qui partagent chaque année avec le même professionnalisme et la même patience, leur passion avec les plus petits. 

30/05/2013

Un auditoire captivé face à Laura et ses histoires

Histoire anglaise.JPG            L’association « Jeunesse Autignac » a dernièrement réussi son pari après avoir lancé dans le village une invitation aux enfants pour qu’ils viennent écouter et appréciée une histoire imagée racontée en anglais par Laura, une jeune britannique.

            A la bibliothèque, ce sont près de 20 enfants qui ont pu profiter de la jovialité de Laura, laquelle a su captiver son auditoire autour d’activités participatives avant de procéder à la lecture de quelques histoires … et ce exclusivement dans la langue de Shakespeare. 

            Venues en renfort des enfants trop petits pour comprendre les mots employés, les images ont guidé sur la voie du discernement les enfants ravis par cette nouvelle initiative qui, vu son succès, sera sans doute reconduite. 

06/05/2013

Agenda des 8, 9 et 11 mai 2013

En partenariat avec le syndicat de chasse, la municipalité organise un concours de pêche réservé aux enfants ce mercredi 8 mai. Les inscriptions auront lieu au barrage à partir de 13 heures 30. Le concours débutera à 14 heures.

* * * * * * * * * * * * * *

Match de l’équipe de Première division de l’Olympique Autignac ce mercredi 8 mai à 15 heures au stade municipal de Caux face à l’équipe Roujan-Caux AS, victorieuse du match aller avec 5 buts contre 4.  

* * * * * * * * * * * * * *

L’association « Jeunesse Autignac » organise son traditionnel carnaval, ce jeudi 9 mai. Le départ sera donné à 15 heures devant la salle polyvalente où le rendez-vous est fixé autour des nombreux chars.

Après le tour de ville, un gouter sera offert aux enfants qui pourront aussi profiter des nombreuses animations qui auront lieu sur place.

* * * * * * * * * * * * * *

L’association « Mémoire d’Autignac » organise sa réunion mensuelle ce samedi 11 mai à partir de 17 heures à la Salle des Fêtes.

Au programme, un quart d’heure de souvenirs par la présentation de mots occitans avant un brillant exposé relatif à la vie à Autignac au siècle dernier, à travers l’étude d’une propriété viticole.

A noter que le bulletin n° 14 de la collection « Hier Autignac » est d’ores et déjà en vente chez les commerçants depuis quelques jours. Il sera aussi vendu lors de la réunion. 

10/04/2013

Abel GAU, grand serviteur de l'Etat à Autignac

            L’association « Mémoire d’Autignac » a dernièrement organisé sa réunion du mois d’avril autour de 2 exposés très appréciés par l’assistance.

            Après une brève présentation de la soirée et l’apport de quelques informations relatives à la vie de l’association (sortie du bulletin n°14 au mois de mai), Antoine Barxias-Casties a laissé la parole à Jean-Claude Marchi pour sa brillante conférence sur la vie et l’œuvre d’Abel Gau (1849-1936).

Abel Gau fut un grand serviteur de l'Etat à Autignac.jpg            Né le 22 juillet 1849 à Pailhès au foyer de Laurent Gau, instituteur communal, et de Marie Catherine Castel, couturière, il se marie le 28 octobre 1871 à Nissan-les-Ensérune avec Marie Joséphine Salasc.

            9 ans plus tard, en 1880, il arrive à Autignac et cumule ses fonctions d’instituteur avec celles de secrétaire de mairie sous la mandature d’Alban Pastre. La salle de classe située à l’arrière de la mairie est à cette époque là, d’une superficie de 32 m² et accueille non moins de 50 enfants …

            Après les lois Jules Ferry proclamant l’enseignement gratuit, laïc et obligatoire, la commune décide la construction d’un groupe scolaire à la Gerbaire, sur le terrain des frères Pastre. Là, Abel Gau est en première ligne dans la défense de ce projet qui, après expropriation pour cause d’utilité publique, voit le jour dès 1902.

            Abel Gau en devient le premier directeur, avec pour adjoint Monsieur Tarisse (école de garçons) et Mademoiselle Prunet (école de filles). Il cesse l’exercice de toutes ses fonctions en 1910, mais revient en 1912 au poste de secrétaire de mairie et ce jusqu’en 1925. Il a alors … 76 ans !

            Une prime exceptionnelle de 500 Francs lui est attribuée par la municipalité de Louis Bessière à son “second“ départ en retraite. Il se retire dans sa maison de la rue du Bel Air, devenue rue de la Paix, et y décède le 1 mars 1936, en son sommeil.

            Son nom vivra encore à Autignac avec son fils Gaston et son petit-fils René, époux d’Irène Pancol, fille d’un autre secrétaire de mairie qui a lui aussi marqué son époque, notamment grâce à sa jambe de bois.

            La réunion mensuelle s’est achevée autour d’un verre de l’amitié, après que Georges Pons ait rappelé la signification de 2 mots occitans : « reputegar » et « carnaval ».

            Prochaine réunion : samedi 11 mai, à 17 heures, à la Salle des Fêtes.

02/04/2013

Réunion mensuelle

            L’association « Mémoire d’Autignac » organise sa réunion mensuelle ce samedi 6 avril 2013 à partir de 17 heures à la Salle des Fêtes.

            Au programme, la chronique occitane de Georges Pons avec 2 mots de “saison“ et la présentation, par Jean-Claude Marchi, de la vie d’Abel Gau, grand serviteur de l’Etat en tant qu’instituteur public et secrétaire de mairie.

19/02/2013

La trace indélébile des frères Valette à Autignac

Les frères Valette ont réalisé de nombreux ouvrages.jpg            L’association « Mémoire d’Autignac » a dernièrement organisé sa réunion du mois de février, au cours de laquelle ont eu plaisir à se retrouver les mêmes habitués, toujours fidèles aux rendez-vous organisés.

            Après quelques informations relatives à la vie de l’association, notamment la sortie de bulletin n° 13 intégralement consacré aux commerçants de la Place du 14 Juillet et disponible à la vente dans tous les commerces de la commune, Antoine Barxias-Casties a laissé la parole à Guy Ricard qui a présenté à l’assistance un poème occitan intitulé Lo vinharon (“Le Vigneron“), traitant du rude métier de la culture de la vigne.

            C’est ensuite Michel Alcaine qui a exposé la vie et les œuvres des frères Valette, Paulin et Lucien, artisans du XIX° siècle, qui ont rendu d’innombrables services à la commune et qui l’ont façonnée grâce à leur savoir-faire qui reste encore présent dans de nombreux ouvrages tels que la croix de Combescure, la croix du Moulin à Vent ou encore des pendules privées.

            Nés au foyer de Jean Pierre Valette et de Marie Dauphine Pastre, les 2 frères furent très tôt dotés de « l’intelligence de la main ».

            Paulin, l’ainé, et Lucien, de 4 ans son cadet, exerceront ensemble à Autignac les mêmes activités à savoir : maréchal-ferrant, serrurier, mécanicien, ferronnier, horloger et laisseront de nombreuses traces de leur existence dans la maison familiale, située dans la rue du Bon Conseil, devenue aujourd’hui l’Avenue de la Liberté.

            Au cours de leurs carrières respectives, ils seront chargés par les municipalités successives de l’entretien de l’horloge communale, de la pompe et de la fontaine du Pousse-Tire et fabriqueront quelques croix qui, majestueuses, trônent encore dans le village.

            Grâce à cet exposé de qualité, l’association « Mémoire d’Autignac » a pu montrer l’importance du rôle joué par les 2 frères à Autignac et a prouvé que leur parcours, relevant d’une certaine méritocratie, méritait d’être exposé et mentionné dans le grand livre des souvenirs.

            Prochaine réunion : le samedi 9 mars, à 17 heures, à la Salle des Fêtes.

13/02/2013

Réunion mensuelle

            L’association « Mémoire d’Autignac » organise sa réunion mensuelle le samedi 16 février à partir de 16 heures 30 dans la salle polyvalente.

            Après l’accueil et quelques brèves informations données par le président, Guy Ricard exposera sa “chronique occitane“ avec un poème relatif à la profession de vigneron. L’exposé sera sous-titré.

            Michel Alcaine prendra ensuite le relais et exposera l’œuvre des frères Valette, artisans d’Autignac au XIXème siècle qui ont laissé de nombreuses œuvres et qui, par leur savoir-faire ont prouvé comme le disait Arthur Rimbaud, que « la main à plume vaut la main à charrue ».

            Le soir, l’association « Mémoire d’Autignac » organisera son loto à partir de 21 heures.