Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02/03/2017

Fin des pesticides dans les communes

Elle a été le coup de tonnerre de ce début d’année pour les services techniques de la commune. La loi du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte qui reprend celle du 6 février 2014 visant à mieux encadrer l’utilisation des produits phytosanitaires sur le territoire national est effectivement entrée en vigueur au 1er janvier dernier.

des alternatives à trouver contre les herbes.JPG

Cette mesure législative interdit depuis le début de l’année aux personnes publiques dont les communes, d’utiliser ou de faire utiliser des produits phytopharmaceutiques pour l’entretien « des espaces verts, des forêts ou des promenades accessibles ou ouverts au public et relevant de leur domaine public ou privé ».

Seuls produits autorisés par le texte, les produits de biocontrôle, les produits utilisables en agriculture biologique et les produits dits « à faible risque » mais aussi les bonnes vieilles recettes de grand-mère remises au goût du jour.

Les cimetières et terrains de sport ne sont concernés par l’interdiction que s’ils font l’objet d’un usage de « promenade » ou d’ « espace vert » avéré d’où une nécessaire appréciation au cas par cas.

Depuis l’annonce de l’interdiction, les services techniques sont en phase d’adaptation et testent une solution avec du vinaigre à 14°. Mais la propreté de la commune reste aussi l’affaire de tous et chacun se doit de participer à l’effort collectif d’entretien en maintenant sa partie de trottoir en bon état de propreté. Au fond, l’huile de coude n’est-elle pas celle qui peut favoriser le balayage, le désherbage manuel et le démoussage des trottoirs ?

Les commentaires sont fermés.