Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/09/2016

Une nouvelle station d'épuration projetée

La station d’épuration de la commune, mise en service en 1977, est devenue obsolète et ne permet plus un traitement efficace et sophistiqué des déchets qui y sont acheminés de façon quotidienne. A cet effet, dans sa dernière séance, le conseil municipal s’est prononcé en faveur de la réalisation d’une station d’épuration d’une capacité de 1700 équivalent-habitants (EH).

Le bureau d’études ARTELIA a ainsi présenté son dossier de déclaration au titre du Code de l’environnement, avec un estimatif de travaux de 765 416,10 € HT (soit 918 499,32 € TTC).

La station d'épuration date de 1977.JPG

En plus des subventions qui peuvent être octroyées à la commune pour la réalisation de ce projet (par l’Agence de l’eau ou le Conseil départemental), plusieurs points positifs sont à relever : aucun emprunt ne sera contracté en raison d’un excédent conséquent sur le budget assainissement (plus de 500 000 €) et aucune acquisition foncière n’est à prévoir puisque la commune dispose de terrains jouxtant l’actuelle station d’épuration qui sera démolie une fois la nouvelle mise en service.

Cette nouvelle station d’épuration dont l’intégration paysagère sera mieux réussie que l’actuelle, gèrera les eaux usées de la commune et les traitera de façon écologique. Les eaux brutes seront rejetées sur 8 lits de séchage plantés de roseaux et répartis sur une surface totale de plus de 3 300 m².

Ce système de filtrage permet aux roseaux de former un tissu racinaire et un réseau de bactéries qui ont rôle de dégradation et de minéralisation de la matière organique qui devient dès lors assimilable par les plantes. Les massifs filtrants dans lesquels sont plantés les roseaux permettent quant à eux aux eaux traitées de s’infiltrer dans le sol et d’être rejetées dans le milieu naturel, avec un impact neutre pour l’environnement.

STEP - Roseaux.jpg

Le Procès Verbal électronique (PVe) à Autignac

Dans sa séance du 4 août dernier, le conseil municipal s’est prononcé sur la signature d’une convention avec la Préfecture de l’Hérault qui agit pour le compte de l’Agence Nationale de Traitement Automatisé des Infractions (ANTAI).

logo_PVe.jpg

Cette convention permettra aux élus (maire et adjoints détenant les fonctions d’officier de police judiciaire sur le territoire de la commune) de relever les infractions et notamment les stationnements gênants ou dangereux ainsi que les stationnements abusifs (de plus d’une semaine sur un même emplacement).

Avec cette convention, la commune peut légitimement mettre en œuvre un processus de verbalisation électronique. Ainsi, les infractions relevées à l’aide d’un outil dédié seront télétransmises au Centre national de traitement (CNT) de Rennes qui aura la charge d’identifier le titulaire de la carte grise, d’éditer et d’envoyer l’avis de contravention au domicile du titulaire de la carte grise, pour recouvrement.

Afin d’éviter les infractions, une importante signalisation (lignes jaunes interdisant le stationnement ou zébras) a été récemment tracée par les services techniques de la ville. A noter que la commune dispose aussi d’une importante capacité en termes de stationnements (parkings de l’Espace Jourfier, de la Place de l’Eglise, de la place des Combattants, du Chemin de Ronde, du Plô …).

schema_pve.png

27/09/2016

Une liste de parents d'élèves finalement déposée

Cette rentrée scolaire, marquée par une réorganisation obligatoire du fait de la fermeture d’une classe sur décision de la Direction Académique, est aussi marquée par une démotivation des parents d’élèves au niveau associatif. Du côté du conseil d'école, la représentativité des parents semble assurée puisqu'une liste a été déposée le 27 septembre dernier. 

S’agissant de l’association des parents d’élèves, elle a récemment tenu son assemblée générale. Les membres démissionnaires n’ont pu constater que l’absence de parents motivés. De ce fait, l’association s’est vue dans l’obligation de mettre fin à ses activités. Une partie du solde de l’association sera reversé à l’école pour les projets de sorties de l’année scolaire en cours ; une autre partie sera reversée à la librairie indépendante Clareton des Sources de Béziers au profit des élèves de l’école.

Au niveau de la représentativité des parents d’élèves au sein du conseil d’école, une réunion était programmée le 15 septembre 2016 afin de préparer l’élection des délégués des parents d’élèves mais personne ne s’est présenté.

Finalement, une liste a été déposée le 27 septembre dernier et comporte : Mmes Gladys MARQUES (CM1 et GS) ; JEANGIRARD Laure (CP et CE1) ; GOURICHON Vanessa (GS) ; PHILIP Laure (MS) et MM. HUGON Loïc (CE1) et MOREAU Manuel (GS et CE1).

Conseil d'école.jpg

Les élections des délégués doivent avoir lieu le vendredi 7 octobre, de 13 à 17 heures. Le dépouillement se fera à l’école, ce même jour dès la clôture du scrutin.

26/09/2016

Conseil municipal

Le Conseil municipal se réunira en session ordinaire le jeudi 29 septembre à partir de 19 heures. A l’ordre du jour :

- Approbation du PV du 4 août 2016 ;

- Demande de subvention Station d’Epuration ;

- Classement de voirie en domaine public : E774 ;

- Dénomination de la parcelle E774 ;

- Logements Espace Jourfier : convention PALULOS ;

- Travaux Salle Marc CASSOT : terrasses – choix de l’entreprise ;

- Travaux voie d’évitement et rue du Stade (bon de commande maitre d’œuvre) ;

- Convention CDG34 médecine préventive ;

- Indemnité de conseil du percepteur 2016 ;

- Questions diverses.