Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/09/2016

Une nouvelle station d'épuration projetée

La station d’épuration de la commune, mise en service en 1977, est devenue obsolète et ne permet plus un traitement efficace et sophistiqué des déchets qui y sont acheminés de façon quotidienne. A cet effet, dans sa dernière séance, le conseil municipal s’est prononcé en faveur de la réalisation d’une station d’épuration d’une capacité de 1700 équivalent-habitants (EH).

Le bureau d’études ARTELIA a ainsi présenté son dossier de déclaration au titre du Code de l’environnement, avec un estimatif de travaux de 765 416,10 € HT (soit 918 499,32 € TTC).

La station d'épuration date de 1977.JPG

En plus des subventions qui peuvent être octroyées à la commune pour la réalisation de ce projet (par l’Agence de l’eau ou le Conseil départemental), plusieurs points positifs sont à relever : aucun emprunt ne sera contracté en raison d’un excédent conséquent sur le budget assainissement (plus de 500 000 €) et aucune acquisition foncière n’est à prévoir puisque la commune dispose de terrains jouxtant l’actuelle station d’épuration qui sera démolie une fois la nouvelle mise en service.

Cette nouvelle station d’épuration dont l’intégration paysagère sera mieux réussie que l’actuelle, gèrera les eaux usées de la commune et les traitera de façon écologique. Les eaux brutes seront rejetées sur 8 lits de séchage plantés de roseaux et répartis sur une surface totale de plus de 3 300 m².

Ce système de filtrage permet aux roseaux de former un tissu racinaire et un réseau de bactéries qui ont rôle de dégradation et de minéralisation de la matière organique qui devient dès lors assimilable par les plantes. Les massifs filtrants dans lesquels sont plantés les roseaux permettent quant à eux aux eaux traitées de s’infiltrer dans le sol et d’être rejetées dans le milieu naturel, avec un impact neutre pour l’environnement.

STEP - Roseaux.jpg

Les commentaires sont fermés.