Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/03/2013

Les gestes de premiers secours appris par 9 Autignacois

18.jpg            En cas de situations nécessitant l’intervention d’un tiers et l’application des gestes de premiers secours, la commune peut désormais compter sur le savoir reconnu de 9 personnes qui ont participé, de façon active, à la formation mise en place par le Centre de Secours de Magalas et financée par la municipalité d’Autignac.

            Encadrés par Eric Charles et Emmanuelle Azéma pour 5 séances de formation, les 9 participants ont pu acquérir et maitriser les gestes de premiers secours destinés à protéger les victimes et à empêcher l’aggravation de leur état dans l’attente de la prise en charge par les secours.

            En effet, la formation s’est articulée autour de 9 thématiques : étouffement, saignements abondants, inconscience, malaise, traumatisme … ce qui leur a permis de découvrir une multitude de gestes à pratiquer.

            A l’occasion de l’une des séances, a été vu en détail le fonctionnement d’un DAE (Défibrillateur Automatisé Externe), indispensable dans le cas d’une victime présentant des symptômes d’arrêt cardio-respiratoire. A Autignac, 2 défibrillateurs seront bientôt opérationnels, l’un à la salle polyvalente et l’autre à la mairie.

            Ceux-ci permettront, dans des situations d’urgence, de contrôler automatiquement l’activité du cœur pour éventuellement administrer un choc externe au moyen d’électrodes placés sur la peau du patient.

            Bien entendu, le souhait unanime des 9 participants est de ne jamais être confronté à des situations d’urgence et de devoir pratiquer ces gestes.

            A noter que chaque participant à cette formation, dont la liste suit, l’était en fonction de sa qualité : Valériane Duhan, Ghislaine Raviolo et Marie-Paule Hermann (employées municipales), Mireille Duhan (présidente de l’Omnisports), Corinne Moutier (présidente de la Cantilène), Marie-Laure Pullara (membre de la Cantilène), Evelyne Da Costa (adjointe au maire et présidente de Jeunesse Autignac), Jacques Eliez (président d’Autignac en Fête), Antoine Barxias-Casties (président de Mémoire d’Autignac).

            Madame le maire a d'ores et déjà exprimé ses sincères remerciements au nom de la commune à ces 9 personnes qui ont fait preuve de disponibilité et de volontariat au cours de cette formation qui a aussi été marquée par le sourire et le renforcement de liens cordiaux entre tous.

            Les diplômes PSC1 (Prévention et Secours Civiques de niveau 1) seront remis aux récipiendaires dans un délai de 6 à 8 semaines et ce à l’occasion d’une cérémonie officielle qui aura lieu à la mairie d’Autignac.

9 Autignacois ont investi la caserne des pompiers..JPG

Conseil municipal

            Le conseil municipal se réunira en session ordinaire le mardi 2 avril 2013 à partir de 21 heures dans la salle du conseil de la mairie. A l’ordre du jour :

            - Approbation du procès-verbal du 4 mars 2013 ;

            - Vote des taxes 2013 ;

            - Vote budgets primitifs 2013 : Principal et Assainissement ;

             - Questions diverses.

19/03/2013

Le "cadastre Napoléonien" d'Autignac date de 1837-1838

            Après avoir mené une véritable relance de la codification du droit civil, devenue effective avec la rédaction du « Code Napoléon » communément appelé « Code civil », Napoléon I avait affirmé à Nicolas François Mollien, son ministre du Trésor, que : « les demi-mesures font toujours perdre du temps et de l’argent. Le seul moyen de sortir d’embarras est de faire procéder sur le champ au dénombrement général des terres, dans toutes les communes de l’Empire (…) ».

intro.png            Introduit dans la loi de Finances du 15 septembre 1807, la réalisation de ce cadastre parcellaire par département va s’étaler de 1808 à 1850. Après des débuts très prometteurs, les réalisations s’effectuent à un rythme moins soutenu à la fin des années 1810. En 1821, l’article 20 de la loi de Finances indique que « les opérations cadastrales (…) seront circonscrites dans chaque département. ». L’Etat ne conservera donc qu’une minime surveillance des travaux en confiant ces opérations cadastrales aux départements et aux communes.

            A Autignac, c’est avec la nomination de Belloni Pastre aux fonctions de maire, en août 1837, que va débuter la réalisation locale de ce plan parcellaire, lequel s’achèvera en 1838 « sur le terrain ».

            Il sera conduit sous la direction de Monsieur Tesses, directeur des contributions, de Messieurs Guillon et Tourette, respectivement géomètre en chef et géomètre de première classe, et de Messieurs Séguier et Ginieis, géomètres du cadastre.  Pendant plusieurs mois, ces experts vont arpenter la commune pour pouvoir rendre à la municipalité un tableau d’assemblage indiquant les limites des 8 différentes sections dont les plans furent aussi réalisés à l’échelle 1/1000 du 12 octobre 1837 au 1 juin 1838. (Tauroussel ; Moulières ; Jols et Masquières ; Le Village …)

            Actuellement numérisés et accessibles en ligne sur le site internet des Archives Départementales de l’Hérault (http://archives-pierresvives.herault.fr/), ces plans de l’Ancien Cadastre, base de notre cadastre français contemporain, permettent d’imaginer la configuration de la commune à cette époque où le nombre d’habitants était inférieur à celui d’aujourd’hui, à savoir 650 habitants en 1836 et 676 habitants en 1841.

            Comme le prouve le tableau d’assemblage de ce cadastre, les habitations étaient toutes dans le vieux-village et entourées par le Chemin de Ronde qui marquait la limite entre village et vignes. La densification urbaine qui revient actuellement à la mode était donc bien une réalité il y a 175 années !

Le cadastre Napoléonien Autignacois date de 1837-1838..jpg

13:43 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0)

11/03/2013

Victoire de l'Olympique Autignac face à Abeilhan (1-0)

L'Olympique Autignac a remporté la rencontre.JPG            Malgré un temps quelque peu hésitant, les fidèles supporters de l’Olympique Autignac n’ont pas manqué de venir soutenir leur équipe pour une rencontre qui l’opposait à l’équipe d’Abeilhan, avant dernière au classement de la Poule F.

            L’Olympique Autignac a très rapidement marqué sa domination malgré la ténacité des joueurs Abeilhanais. Par un corner très bien frappé en début de rencontre, l’équipe locale a ouvert le score en profitant du “cafouillage“ régnant autour des cages adverses.

            L’inscription de ce premier but assez tôt au cours de la rencontre aurait pu permettre aux Abeilhanais d’égaliser mais aucune égalisation n’eut lieu durant la première partie de jeu. La seconde période de jeu fut moins marquée en termes d’occasions. De fait, aucun but ne fut marqué et la rencontre s’acheva sur le score de 1-0 en faveur d’Autignac.

            Prochaine rencontre : dimanche 17 mars, à 15 heures contre l’équipe des Aires.

09:40 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0)

Camille Carratié, distillateur d'eau-de-vie et maire de 1891 à 1892

            Dernièrement, l’association « Mémoire d’Autignac » a organisé sa réunion mensuelle encore une fois appréciée par les participants venus découvrir ou redécouvrir le passé d’Autignac.

            Georges Pons a ouvert la séance en donnant quelques informations relatives à la vie de l’association et notamment la date de parution du bulletin n° 14 pour la réunion du 6 avril. Il a ensuite fait procéder à la projection de clichés de la pendule faite par Paulin Valette, appartenant à Jean Michel Guibert en complément de la réunion du 16 février dernier.

La distillerie était connue pour sa cheminée..jpg            C’est ensuite Antoine Barxias-Casties qui a présenté la “triple“ vie de Camille Carratié, distillateur d’eau-de-vie et maire de 1891 à 1892 et personnage assez atypique du XIXème siècle.

            Né le 15 novembre 1832 au foyer de Marie Barral et de Charles Carratié, Camille Carratié ne vivra  pas une enfance heureuse en raison de la démence de sa mère à la suite de l’assassinat de son père en 1841. Marié à Lenthéric à Claire Carratié en 1853, il aura 4 enfants dont 3 décèderont en bas-âge dans les années 1850-1860.

            Il rouvre en 1859 après accord de la municipalité de Louis Lavit et de la commission d’hygiène du canton de Murviel une distillerie d’eau-de-vie, « bordée au nord par la rue du Portalet et au Sud par le chemin des Caves » et dont les résidus étaient évacués par « le ruisseau de la Gerbaire ».

cc.jpg           Elu quelques années plus tard au conseil municipal en 1871 puis en 1874, son élection fait l’objet d’une annulation en Conseil d’Etat au profit de son neveu qui lui prend sa place pendant 2 ans jusqu’à ce que le 4 février 1876, un arrêt du Conseil d’Etat vienne annuler l’élection de son neveu à son profit.

            Battu à la fin de l’année 1876, il est réélu en 1888 et est élu maire le 16 juin 1891 par ses pairs alors qu’il était absent de la séance du conseil municipal …

            Il décèdera le 1er novembre 1906 à l’âge de 73 ans et sera inhumé dans le caveau de la famille Carratié-Pons du cimetière vieux.

            Une fois cette présentation terminée, c’est Jean-Claude Marchi qui a proposé une projection d’images d’autrefois relatives à la vie sur les places, laquelle est vite devenue interactive entre les participants. Traditionnellement, c’est autour du verre de l’amitié que s’est terminée la réunion.

            Prochaine réunion : samedi 6 avril, à 17 heures, en Salle d’Autrefois.

08/03/2013

Partage, générosité et solidarité au profit de la Ligue contre le Cancer

Une manifestation réussie grâce à l'action de tous les bénévoles.JPG            Jamais pareille mobilisation ne fut organisée dans la commune, qui a prouvé à l’occasion du week-end dernier, ce qu’elle était capable de faire en matière de générosité et d’action au profit de la Ligue nationale contre le Cancer.

            Le premier soir a permis la représentation de 2 groupes locaux : l’association Théatr’ac et le Foyer culturel, lesquels ont proposé au public des spectacles de qualité garantis en rires incessants.

            Pour la seconde journée de mobilisation, ce sont les « minettes de Roujan » qui ont mis l’ambiance avant le lâcher de ballons où étaient présents de nombreux enfants de l’école communale. Puis c’est la chorale « La Cantilène » qui a donné un récital apprécié à l’église, avant que le rendez-vous ne soit fixé pour plus de 230 personnes à la salle polyvalente pour le repas orchestré par Tony Bram’s. Au menu, une cuisse de bœuf de 78 kilos et un aligot de 44 kilos, en plus d’une entrée et d’un dessert …

            Le troisième et dernier jour a été le plus “impressionnant“ puisqu’au sein de l’église, ce sont plus de 20 musiciens qui, tour à tour, et de façon bénévole, ont interprété un récital profane divers très apprécié par plus de 450 personnes, que ce soit au chant ou à la trompette. La magnificence de ces sons amplifiée par l’acoustique a donné des frissons à une bonne partie du public qui, à plusieurs reprises, a longuement applaudi des prestations non fréquentes dans cette église.

            Norbert Etienne, conseiller général du canton de Murviel-lès-Béziers, a félicité l’ensemble des bénévoles pour leur investissement en faveur de cette noble cause et a remis la médaille d’honneur du Département de l’Hérault à Lucien Cros, lequel l’a immédiatement dédiée à son épouse Françoise, décédée de cette terrible maladie.

            Lors de son intervention, le Professeur Henri Pujol, ancien Président national de la Ligue contre le cancer, a remercié les organisateurs et a précisé qu’il n’avait pas vu en Autignac un petit village mais véritablement « un grand village de partage, de générosité et d’amitié » animé par « la réussite et la fédération de tous les bénévoles autour d’une seule cause ».

            Florian Viste, initiateur de ce projet de grande ampleur a clôturé le concert en remerciant l’ensemble des personnes qui ont œuvré pour la réussite de ce magnifique week-end qui restera dans les mémoires comme un grand moment. Les chiffres officiels du bénéfice total qui sera reversé à la Ligue contre le Cancer seront communiqués ultérieurement, une fois que les comptes auront été définitivement validés par les trésoriers.

05/03/2013

Compte rendu du conseil municipal

-- COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL --

- LUNDI 4 MARS 2013 – 21 HEURES -

 

Présents :        Pons, Barreau, Da Costa E., Raymond, Nicolau, Espanol, Caumette, Rascol.

Absents:          Alcazer, Da Costa V., Guibert, Sylvestre, Jimenez, Penna, Marchi.

*          *          *          *

            - Approbation du PV du 4 février 2013 : la rédaction du procès verbal de la séance du 4 février 2013 telle que présentée au conseil municipal est adoptée à l’unanimité des présents.

            - Choix d’une date pour la mise en place des nouveaux rythmes scolaires : à l’unanimité des présents décide la mise en place des nouveaux rythmes scolaires voulus par la réforme du ministère de l’Education nationale à l’occasion de la rentrée 2014-2015.

            - Contrat d’entretien d’éclairage public : à l’unanimité des présents le conseil approuve la reconduction pour une année du contrat d’entretien d’éclairage public avec la Sogétralec pour un montant de 6 768 € HT.

            - Contrat de vérification des installations électriques : à l’unanimité des présents, le conseil approuve la reconduction du contrat de vérification des installations électriques avec la Socotec pour un montant de 2 180 € HT.

            - Participation voyages scolaires Collège « Le Cèdre » : à l’unanimité des présents, le conseil approuve une aide financière de 25 €/enfant scolarisé et participant au voyage organisé.

            - Nomination d’un représentant au conseil d’administration du collège « Le Cèdre » : il sera proposé à Jean-Claude Marchi de représenter la commune au sein de ce conseil d’administration.

            - Acquisitions foncières : Le compromis de vente du terrain de M. Tolza, jouxtant la salle polyvalente a été signé devant le notaire. Aussi, le terrain cadastré D 1000 a été acheté à Lionel Arnaud.

            - Questions diverses : l’aménagement de la Place du 14 Juillet a été le point principal abordé à l’occasion des questions diverses. A l’unanimité des présents le conseil a approuvé le projet dont le montant total s’élève à 349 709,62 € TTC et pour lequel seront lancés un appel d’offres et une demande de subventions pour couvrir une partie des travaux.

            Priorité sera donnée à l’aménagement de la placette de la boulangerie avant l’été, avant que ne soit réaménagées la Place de l’Eglise puis la partie principale de la Place du 14 Juillet.

04/03/2013

Résultats de la tombola du 3 mars

            Pour connaitre le nom des gagnants de la grande tombola du week-end au profit de la Ligue nationale contre le Cancer, cliquer sur le lien ci-dessous :

Liste des gagnants de la grande tombola du 3 mars 2013.pdf

165113_liguecancer[2].jpg