Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19/03/2013

Le "cadastre Napoléonien" d'Autignac date de 1837-1838

            Après avoir mené une véritable relance de la codification du droit civil, devenue effective avec la rédaction du « Code Napoléon » communément appelé « Code civil », Napoléon I avait affirmé à Nicolas François Mollien, son ministre du Trésor, que : « les demi-mesures font toujours perdre du temps et de l’argent. Le seul moyen de sortir d’embarras est de faire procéder sur le champ au dénombrement général des terres, dans toutes les communes de l’Empire (…) ».

intro.png            Introduit dans la loi de Finances du 15 septembre 1807, la réalisation de ce cadastre parcellaire par département va s’étaler de 1808 à 1850. Après des débuts très prometteurs, les réalisations s’effectuent à un rythme moins soutenu à la fin des années 1810. En 1821, l’article 20 de la loi de Finances indique que « les opérations cadastrales (…) seront circonscrites dans chaque département. ». L’Etat ne conservera donc qu’une minime surveillance des travaux en confiant ces opérations cadastrales aux départements et aux communes.

            A Autignac, c’est avec la nomination de Belloni Pastre aux fonctions de maire, en août 1837, que va débuter la réalisation locale de ce plan parcellaire, lequel s’achèvera en 1838 « sur le terrain ».

            Il sera conduit sous la direction de Monsieur Tesses, directeur des contributions, de Messieurs Guillon et Tourette, respectivement géomètre en chef et géomètre de première classe, et de Messieurs Séguier et Ginieis, géomètres du cadastre.  Pendant plusieurs mois, ces experts vont arpenter la commune pour pouvoir rendre à la municipalité un tableau d’assemblage indiquant les limites des 8 différentes sections dont les plans furent aussi réalisés à l’échelle 1/1000 du 12 octobre 1837 au 1 juin 1838. (Tauroussel ; Moulières ; Jols et Masquières ; Le Village …)

            Actuellement numérisés et accessibles en ligne sur le site internet des Archives Départementales de l’Hérault (http://archives-pierresvives.herault.fr/), ces plans de l’Ancien Cadastre, base de notre cadastre français contemporain, permettent d’imaginer la configuration de la commune à cette époque où le nombre d’habitants était inférieur à celui d’aujourd’hui, à savoir 650 habitants en 1836 et 676 habitants en 1841.

            Comme le prouve le tableau d’assemblage de ce cadastre, les habitations étaient toutes dans le vieux-village et entourées par le Chemin de Ronde qui marquait la limite entre village et vignes. La densification urbaine qui revient actuellement à la mode était donc bien une réalité il y a 175 années !

Le cadastre Napoléonien Autignacois date de 1837-1838..jpg

13:43 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.