Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03/07/2012

La célébration de la Fête Nationale à Autignac, en 1881

La Fête Nationale, union de tous les Français dès 1880..JPG            Alors que la commune d’Autignac s’apprête, durant sa fête locale à célébrer la Fête Nationale du 14 Juillet, il est intéressant de voir comment cette dernière était accueillie en 1881, c'est-à-dire il y a 131 ans …

            Mais avant de comprendre l’engouement du conseil municipal en 1881, il faut analyser l’Histoire de France et la proposition de loi du député Benjamin Raspail, déposée le 21 mai 1880, tendant à adopter le 14 juillet comme jour de Fête nationale, commémorant à la fois la prise de la Bastille (14 Juillet 1789) et la Fête de la Fédération (14 Juillet 1790).

            Cette loi historique, signée par 64 députés sera adoptée par l’Assemblée nationale le 8 juin et par le Sénat le 29 juin, avant d’être promulguée le 6 Juillet 1880 en précisant que « La République adopte le 14 Juillet comme jour de Fête nationale annuelle ».

            Rien n’est précisé dans les archives municipales pour la Fête du 14 Juillet 1880 mais, pour 1881, l’évènement est vivement fêté. En effet, le lundi 4 juillet 1881, le conseil municipal s’est réuni dans les locaux de l’ancienne mairie, sise Place Intérieure, plus connue aujourd’hui sous le nom de Place de l’Eglise, et ce, sous la présidence d’Alban Pastre, maire depuis 1878.

            Lors de cette séance, Messieurs Marc Bonnet, Justin Bouffard, Xavier Bouffard, François Boussac, Marc Foulquier, Jean-Louis Galzy, Julien Gély, ainsi que le maire Alban Pastre étaient présents et tous étaient réunis en vertu d’une circulaire préfectorale en date du 20 juin 1881, relative à la Fête Nationale du 14 juillet.

            Le procès-verbal de cette séance, toujours conservé aux archives municipales, prouve la politique très républicaine de ces conseillers municipaux, vue la formule d’admiration employée vis-à-vis de la célébration de la Fête Nationale.

            Il est en effet écrit : « qu’il importe de donner le plus grand éclat possible à la fête nationale du 14 Juillet, dont l’anniversaire rappelle les glorieux souvenirs de la Liberté conquise, et l’union de tous les Français devenus égaux dans un même esprit de justice, de concorde et de fraternité ».

            En conséquence, le conseil a délibéré à l’unanimité qu’une somme de 300 Francs soit prise sur les fonds disponibles du Budget additionnel de l’exercice 1881, afin que soit financé l’achat de drapeaux, pétards, feux de Bengale, pièces d’artifices, lanternes vénitiennes et que soient payés les musiciens d’un bal champêtre, donné pour l’occasion et offert aux Autignacois par la municipalité d’Alban Pastre.

Les commentaires sont fermés.