Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/02/2012

" Conférence " de Louis Anglade

'' Conférence privée '' de Louis Anglade, carrier..JPG            A l’occasion d’une conférence à demi privée, quelques membres de l’association « Mémoire d’Autignac » ont eu le plaisir et l’honneur de recevoir un professionnel du marbre en la personne de M. Louis Anglade, très longtemps carrier à Laurens, qui a fait le déplacement pour apporter quelques éclaircissements quand aux différents marbres présents au cimetière et dans l’église.

            Au cimetière, là où le rendez-vous avait été fixé, il a permis à chacun de découvrir quelques catégories de marbres, et notamment celui provenant des carrières de Laurens, dont il a été l’exploitant durant de nombreuses années en sus des 130 carrières de marbre qu’il a exploité au cours de sa vie et de la restauration de plusieurs monuments.

            Sur les tombes du cimetière, on trouve du marbre de Laurens qui laisse encore apparaitre sur les caveaux, des arrêtes lisses et des coins très saillants, tandis que la surface reste rugueuse au toucher. On peut aussi trouver de la pierre de Faugères, qui a la particularité d’avoir des veines blanches mais qui, avec le temps ont tendance à prendre une couleur de rouille ; du marbre blanc d’Italie, provenant de la région de Carrare ; du marbre de Saint-Béat, de la région des Pyrénées ou encore de la pierre de Ruoms en Ardèche.

            Avec tout son savoir et son professionnalisme, Louis Anglade a su exposer et raconter certaines anecdotes relatives à ces marbres, dont il connait parfaitement l’histoire. En mouillant par moment la pierre, il a réussi à indiquer son nom, et ne s’est jamais trompé aussi quand au nom de celui qui a réalisé le caveau, qu’il s’agisse d’Occhlin, de Roustan ou encore de Garcia.

            L’association en a profité pour demander plus de détails aussi quand aux différents marbres présents dans l’enceinte de l’église. Là encore, la stupéfaction fut de mise quand à la diversité des marbres : marbre jaune de Provence ; brocatelle violette d’Espagne ; blanc d’Italie ; griotte de Félines Minervois ; marbre gris des Pyrénées …

571[1].jpg            Louis Anglade a exploité la carrière de Laurens après plusieurs générations et a travaillé pour les Monuments historiques, pour lesquels il a notamment fait livrer de la gare de Saint-Girons, des socles en marbre de sa carrière, destinés à supporter le sarcophage du Maréchal Hubert Lyautey.

            Au cours de sa carrière, il rencontrera aussi de nombreuses personnalités dont notamment Jean Magrou (1869-1945), 2nd prix de Rome, élève du sculpteur  Injalbert, qui sculptera le monument aux morts de la commune d’Autignac.

21/02/2012

Réunion mensuelle pour "Mémoire d'Autignac"

            L’association « Mémoire d’Autignac » a organisé dernièrement sa réunion mensuelle, au cours de laquelle ont été exposés plusieurs thèmes, à savoir les grangettes de vigne de la commune, et l’histoire municipale d’Alban Pastre, 18ème maire de la commune, de 1870 à 1874.

            Guy Ricard a pris la parole devant une assistance toujours massive, pour présenter un exposé sur les grangettes. Il a répertorié toutes celles qui existent dans la commune, ainsi que quelques unes qui ont aujourd’hui totalement disparu.

            Aidé dans son exposé par la rétroprojection de photos ou encore d’aquarelles personnelles, il a permis à l’ensemble de (re)découvrir la majorité de ces « cabanes » qui n’ont désormais qu’un usage limité. En effet, très souvent abandonnées, ces bâtisses servaient autrefois d’abri à part entière, alors qu’à notre époque, elles n’ont qu’une valeur symbolique, avec chacune leurs spécificités.

Signature d'Alban Pastre, 18° maire de la commune d'Autignac..jpg            L’autre exposé, qui s’inscrit dans un travail de recherches important sur l’histoire des maires de la commune, a été réalisé par Michel Alcaine, qui a raconté l’action municipale d’Alban Pastre, maire de 1870 à 1874. Membre de la commission provisoire municipale nommée par le préfet le 20 octobre 1870, il en devient président avant d’être élu au suffrage censitaire le 30 avril 1871 et installé en tant que maire le 7 mai 1871.

            Ce maire sera à l’origine de plusieurs actions sociales dont notamment l’amélioration des prestations de médecine gratuite pour les indigents, ou encore l’amélioration de la desserte du courrier. Il entamera aussi de grands projets, dont notamment la construction d’une nouvelle église qui s’achèvera sous d’autres municipalités. Il exercera ses fonctions jusqu’au 11 mars 1874.

            Un troisième exposé était prévu, mais en raison d’un manque de temps, il a été reporté à une réunion mensuelle ultérieure. 

09/02/2012

Réunion mensuelle

          L'association "Mémoire d'Autignac" organise sa réunion mensuelle pour le mois de février, samedi 11 à partir de 17 heures à la salle des Fêtes.

          Au programme : les grangettes de la commune, l'histoire du 18ème maire de la commune, Alban Pastre, maire de 1870 à 1874, et enfin, les croix et sanctuaires.

05/02/2012

Novation: un QR Code pour ce blog

Le blog du correspondant local se dote d'un QR Code.jpg            « Ce qui fait l’homme, c’est sa grande faculté d’adaptation » disait Socrate (né en 470 av. J-C, mort en 399 av. J-C), philosophe de la Grèce Antique et dont l’œuvre n’a cessé de se répandre, y compris jusqu’à nos jours …

            Aujourd’hui, ce dont l’Homme doit faire preuve, dans une société couverte pas les nouvelles technologies, c’est de prouver perpétuellement sa capacité d’adaptation à celles-ci et d’essayer de rester en lien permanent avec le monde qui l’entoure, pour maintenir et alimenter sa culture.

            La mode fut d’abord celle des ordinateurs, qui ont pris une place importante dans les esprits, relayés ensuite par les téléphones portables, qui ont permis une communication sans limites à travers le monde.

            Depuis 20 ans, ces 2 nouvelles technologies, à savoir les téléphones portables et les ordinateurs ont gagné les foyers de la commune ; mais désormais, la nouveauté provient des QR Code, qui permettent en une vue simple d’accéder rapidement et de naviguer sur des sites internet ou blogs.  

            Cette novation que l’Europe commence à découvrir depuis quelques années, après le continent Asiatique, a favorisé une création personnelle pour ce blog, sans doute novatrice au niveau de l’information dans la commune.

            Grâce à l’application d’un Smartphone, le QR Code peut stocker plus d’informations qu’un code-barres traditionnel, et permet de déclencher plusieurs actions dont notamment la lecture de sites internet.

            Le QR Code représente un carré à la symbolique étrangère qui, une fois « flashé » donne accès instantanément aux donnés contenues par lui. Il est très commun au Japon depuis l’année 2003.

            Evidemment, non encore très répandu dans les esprits et peu de personnes ayant un Smartphone, rares seront ceux qui y auront accès mais les personnes ayant une culture « geek » poussée pourront découvrir les joies du QR Code, et éventuellement en créer pour leurs propres sites ou blogs de façon gratuite.

            La technologie de demain est en marche, et les QR Code se développeront inéluctablement (+ 83 % au dernier trimestre de l'année 2010).

            Quoiqu’il advienne, par ce QR Code de mon blog, renvoyant à l’adresse http://blogautignac.midiblogs.com, Autignac semble être au rendez-vous des toutes nouvelles technologies …

Protégez votre compteur d'eau !

Les compteurs d'eau doivent être isolés contre le gel.JPG            L’ennemi redoutable en cette période de froid est incontestablement le gel au niveau des compteurs d’eau qui favorise des désagréments dans les habitations, notamment des coupures d’eau, des fuites ou encore des dégâts matériels.

            A la suite du remplacement des canalisations en plomb, entrainant le réaménagement de 300 branchements dans la commune, la majorité des compteurs d’eau sont placés à l’extérieur des maisons, et, bien que relayés au réseau public, ils sont de la responsabilité de chacun. Ainsi, exposés aux températures glaciales de ces jours, les compteurs d’eau doivent faire l’objet d’une vigilance accrue pour que les désagréments hivernaux soient minimes.

            Si le compteur est situé dans un local non chauffé (cave, garage …), il est de fait moins exposé au gel mais il est préférable qu’il soit entouré d’une gaine isolante légère, qui puisse tout de même permettre l’accès au compteur pour les relevés.

            En revanche, si le compteur est enterré à l’extérieur, il est nécessaire de le calfeutrer  avec des plaques en polystyrène qui favorisent l’isolation et non avec de la paille, du textile, de la laine de verre … car ces matériaux absorbent l’humidité et gèleraient donc autour du compteur.

            Lorsque les installations sont gelées, ce qui a pu arriver, il est urgent de couper l’eau afin d’éviter toute inondation au moment du dégel, ou encore d’utiliser un sèche-cheveux pour dégeler la canalisation, et non une flamme.

            Si les températures hivernales perdurent, il est recommandé de laisser couler un mince filet car la circulation constante de l’eau dans les conduits empêche la formation du gel.

04/02/2012

Une autre vue de la commune

Les vues sont saisissantes au travers d'un écran d'ordinateur.jpg            Le village a une physionomie pas tout à fait semblable à la réalité lorsque les internautes peuvent le regarder devant leur écran d’ordinateur, et ce, au travers de sites qui se multiplient sur la toile et qui permettent au monde entier d’accéder, entre autres, aux rues de la commune.

            Si la physionomie présentée sur les écrans n’est pas tout à fait exacte en raison de quelques détails non mis à jour localement, ces sites internet ont le mérite de promouvoir des vues surprenantes sur le village, et de retrouver des visages floutés mais communs au travers des rues.

            Bien connu, le logiciel Google Earth permet, après installation, d’avoir une vue d’ensemble de la planète avant de se rapprocher sur un point précis du globe, grâce à une adresse fixe. Le site http://www.geoportail.fr/ permet quand à lui les mêmes fonctionnalités que le précédent, sauf qu’il ne permet que des vues aériennes de la France, métropolitaine ou d’outre mer.

            Enfin, la meilleure des transpositions dans les rues de la commune est offerte par le site http://showmystreet.com/ qui permet de se retrouver plongé au milieu des rues, et de voir celles-ci comme dans la réalité et non plus vues du ciel. Ces vues entrent dans la vie active du village, et permettent aux étrangers ou même aux nostalgiques de la commune, de s’y replonger pour une visite virtuelle.

            Certains sites internet n’ont toujours pas fait l’objet d’une actualisation, d’où le fait que l’on retrouve au fil des différentes vues, la cave coopérative, les vieux arbres au cimetière ou encore la cave Vino-Tec non bâtie.

Vino-Tec non encore bâtie.jpg

02/02/2012

Réunion d'Autignac en fête

          L'association "Autignac en fête" organise une réunion de mise au point le samedi 4 février 2012 à partir de 10 heures 30 à la salle des jeunes (sous la Poste).

          Cette réunion sera l'occasion pour le nouveau bureau élu à la tête de l'association, de préparer la prochaine fête locale du 14 juillet, et éventuellement de présenter un projet d'animation pour le mois de mai.

          Le prochain loto de l'association aura lieu le samedi 18 février à partir de 21 heures à la salle polyvalente.