Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/03/2011

Conseil municipal du 28.03.2011

Présents :                   Pons, Barreau, Guibert, Sylvestre, Caumette, Da Costa V., Espanol, Marchi, Nicolau, Penna, Rascol, Raymond.

Absents :                    Alcazer, Jimenez.

Absents excusés :      Da Costa E.

Mairie.JPG            - Travaux du toit de la bibliothèque. Les eaux de pluie issues du toit de la bibliothèque s’infiltraient chez un particulier, ce qui entrainait des désagréments majeurs.

            A l’unanimité des présents, le conseil décide d’attribuer l’élévation d’un des pans du toit de la bibliothèque à l’entreprise Collignon-Mainau, pour un montant de 6 360 € TTC.

            - Retrait SIVOM du Collège de Magalas : Afin d’éviter le paiement d’une contribution, et n’ayant plus d’enfants scolarisés dans cet établissement, la commune décide à l’unanimité des présents de se retirer du SIVOM du Collège de Magalas, ce qui a été rendu possible par la modification des statuts de cet établissement public.

            - Recrutement CUI Service Administratif à compter du 01/04/2011 : Une employée du secrétariat a décidé de quitter ses fonctions à la mairie d’Autignac. Le recrutement a été préparé par Pôle-Emploi, et ont été déposés 15 dossiers de candidatures, dont 3 formulés par des personnes d’Autignac.  Le conseil approuve que Madame le maire signe l’embauche de ce Contrat Unique d’Insertion. (CUI).     

            - Choix du bureau d’étude pour les petites missions de maitrise d’œuvre (marché à bons de commandes) : 3 dossiers ont été envoyés suite au lancement de l’appel d’offres. Le conseil ne décide pas de statuer mais demande plus d’informations à propos de ces cabinets situés à Béziers, Narbonne et dans la commune du Bosc.            

            - Compte rendu Etude Urbaine : L’agence Torres-Borredon qui avait été choisie pour la réalisation d’une étude urbaine a rendu son premier projet, dans lequel elle expose une vision du village à l’horizon de l’année 2030. Un diagnostic et un plan de référence ont été élaborés, et la population sera informée avant que le bilan définitif ne soit rendu.

            - Compte rendu Cabinet KPMG (à l’initiative de la Framps : étude sur interactions financières entre communautés). Avec la réforme des collectivités territoriales qui entrera en vigueur au plan local en 2014, le rapprochement d’intercommunalités devient obligatoire pour une simplification du maillage territorial.

            Un audit de la situation a été établi par le Cabinet KPMG, et les autorités dirigeant la Framps 909 proposent un rapprochement de cette intercommunalité avec celle de Faugères, celle de Coteaux et Châteaux et celle d’Orb et Taurou.

            Suite à une réunion, les 4 intercommunalités semblent d’accord pour un rapprochement de principe. Le Préfet, qui doit établir un schéma des intercommunalités avant le 31 décembre 2011 prendra en compte l’avis des intercommunalités existantes.

            - Questions diverses :

                        - Des investissements ont été programmés par le Syndicat de la Rive Gauche de l’Orb et devraient à terme déboucher sur un plus fort pompage au niveau du forage de Lacan, à savoir un passage de 100 m3/h à 300 m3/h.   

                        - Les habitants du lotissement du Jeu de Mail demandent que le nom de ce lotissement figure en plus du panneau de la rue des Boulistes, afin que soient évités les soucis administratifs et financiers dus aux changements.

24/03/2011

Conseil municipal

            Le conseil municipal se réunira en session ordinaire le lundi 28 mars 2011 à partir de 21 heures.  A l’ordre du jour :

                        * Travaux toit bibliothèque.
                       
* Retrait SIVOM du Collège de Magalas. 
                        
* Recrutement CUI Service Administratif à compter du 01/04/2011.
                       
* Choix du bureau d’étude pour les petites missions de maîtrise d’œuvre (marché à bons de commandes). 
                        *
Compte rendu Etude Urbaine.
                        
* Compte rendu Cabinet KPMG (à l’initiative de la FRAMPS : étude sur interactions financières entre communautés).
                    
   * Questions diverses.

22/03/2011

L'asparagus acutifolius, une tradition méridionale

La période de cueillette des asperges est bientôt terminée..jpg            Avec les fortes pluies qui se sont abattues sur la commune, et la chaleur qui est présente depuis quelques jours, il n’est pas rare de trouver quelques Autignacois, les mains pleines d’ « asparagus acutifolius », communément appelées asperges sauvages et ramassées sur le flanc d’un tertre ou au pied d’un olivier, d’un chêne vert ou d’un cyprès.

            Au pied des asparagus, plus connus sous le nom d’aspergières, l’asperge se dresse, et peut atteindre quelques centimètres jusqu’à plus d’un mètre. Chacune d’un diamètre différent, elles peuvent aussi se présenter sous différentes couleurs, du vert tendre au violet.

            Sur les bords de fossés, les asperges apparaissent dès la fin du mois de février et sont récoltables jusqu’au début du mois d’avril. Les meilleurs chercheurs sont souvent connaisseurs en matière d’endroits fructueux, tandis que d’autres essaient la recherche à plusieurs endroits, comme au temps des escargots ou des champignons.

            Lors du ramassage des asperges, diverses techniques peuvent être adoptées en fonction de la configuration du terrain, et la plus simple consiste à regarder au pied de l’aspergière pour voir les récentes pousses. Aussi, l’on peut regarder au-dessus du buisson, pour essayer de trouver une asperge dépassant du buisson.

            Présente dans la garrigue comme au bord des vignes, l’asperge peut se manger en omelette, et cela représente une tradition locale, spécifique au sud de la France. L’asperge sauvage n’a pas le même calibre que l’asperge vendue dans le commerce, beaucoup plus grande, et plus souvent dégustée en vinaigrette.

            L’asparagus acutifolius est aussi une plante pleine de saveurs et d’anecdotes, puisqu’entre le XVII° et le XVIII° siècle, Louis XIV dit « le roi Soleil » qui en était fou, essaya même d’en élever dans les jardins royaux de Versailles. En vain, la rebelle ne poussa jamais et se fit toujours désirer …

La place au sujet de "Mémoire d'Autignac"

Un week-end très réussi pour l'association Mémoire d'Autignac.JPG Samedi 19 mars 2011, l’association « Mémoire d’Autignac » organisait sa réunion mensuelle, et pour la première fois depuis sa création, un loto de 30 parties à la salle polyvalente.

 A 16 heures 30, le rendez-vous était fixé pour la réunion mensuelle, avec au programme, un historique de la place du 14-Juillet par Georges Pons, qui a rappelé à l’assistance, un grand nombre d’anecdotes à propos des commerçants ayant exercé leur profession sur la place qui reste le cœur battant de la commune.

 Avec la rétroprojection de photos des personnes  ayant marquées la vie du centre ville, G. Pons a relaté les divers bâtiments notamment le presbytère devenu mairie, le Café du Commerce, les Docks Méridionaux … et a réussi a ramener l'assistance au temps passé, où les enfants chapardaient quelques bonbons à Mme Sabathier, et où les hommes allaient jouer aux cartes pendant que les femmes s'occupaient des plus jeunes.

 S’en est suivi le récit de Michel Alcaine a propos du félibrige local, qui est apparu en 1884, sous l’initiative de 6 personnes dont Frédéric Mistral, qui obtint en 1904 le Prix Nobel de Littérature. Ce mouvement littéraire avait été crée pour l’essor et la préservation des œuvres en Langue d’Oc, et avait été placé sous le patronage de Sainte Estelle.

 J-C. Marchi et P-M. Libes ont ensuite projeté un ensemble de photos des différents bals masqués des années 1980. Les participants ont pu reconnaitre des visages connus, aujourd’hui disparus ou encore présents dans le village. Une ambiance conviviale était partagée par tous, qui attendent avec impatience la prochaine réunion mensuelle, qui aura lieu le Samedi 16 Avril 2011, à partir de 17 heures à la Salle Polyvalente.

 Un verre de l’amitié a été partagé par tous les participants à la fin de réunion, avant que les membres du bureau ne se retrouvent pour manger ensemble, « à la bonne franquette » avant le loto, où la salle polyvalente s’est retrouvée comblée.

20/03/2011

Résultats des élections cantonales

            Suite aux élections cantonales de ce dimanche 20 mars 2011, Norbert Etienne, conseiller général sortant a été reconduit dans ses fonctions avec plus de 61% des voix.

            L’alliance PCF-PS sort en tête de ce premier tour de scrutin et n’aura pas à se plier à une seconde confrontation avec les urnes. Le FN arrive en seconde position sur le canton (28,42%) et sur la commune d’Autignac (21,64%), et enregistre une très forte progression par rapport aux élections de 2004. (+107,60 %)

            L’UMP reste la grande perdante de cette élection, avec au niveau du canton un score de 10,41%, et sur la commune un score de 13,81%. Au niveau des 11 communes, l’UMP enregistre une baisse de 68,74%.

            Norbert Etienne est réélu jusqu’en 2014, date à laquelle les conseillers généraux et régionaux ne formeront qu’un, suite à la réforme des collectivités territoriales, adoptée au Parlement en novembre 2010.

            Les résultats ci-dessous concernent la seule commune d'Autignac et non l'intégralité du canton de Murviel-les-Béziers.

Image sans titre.png

Pour consulter les résultats commune par commune, suite au premier tour de l'élection du dimanche 20 mars 2011, cliquer sur le lien suivant: ELECTIONS CANTONALES DU 20 MARS 2011[1].pdf

Stage des Sapeurs Pompiers de l'Hérault

Simulation de sauvetage.JPG            Durant toute la semaine dernière, la cave coopérative d’Autignac, bâtie dans les années 1930 et dont le sort a suscité bien des interrogations, a été occupée par une vingtaine de Sapeurs-Pompiers professionnels et volontaires, qui effectuaient un stage de mise en situation de sauvetage, déblaiement, pour l’obtention d’un diplôme d’équipier premier niveau.

            C’est sous le commandement du Major Patrick Hasselot, que les participants ont eu l’occasion de mettre à l’épreuve et de perfectionner les techniques de sécurisation, de reconnaissance et de sauvetage.

            Le bâtiment dont la démolition va bientôt commencer, offrait les conditions idéales à ces professionnels pour appliquer « in situ » les techniques multiples de « sauvetage déblaiement » qui voient le jour sur des sites effondrés ou menaçant ruine.

            Pour leur permettre un meilleur apprentissage, 4 ateliers ont été mis en place, et travaillés sans relâche par les Sapeurs Pompiers de l’Hérault : sécurisation des bâtiments dangereux en vue du passage des équipes, évacuation des victimes enfouies, extraction des blessés des niveaux supérieurs, déblaiement des charges lourdes.

            Tout le matériel mobile d’assistance des pompiers était aussi présent sur le site, jusqu’à une cuisine mobile qui permet aux pompiers d’assurer le ravitaillement des populations dans les zones touchées, en cas de catastrophes.

            Stage de maitrise, qui tend à donner plus de technique à des hommes sollicités pour un départ dès les premières heures, après le séisme dévastateur au Japon le 11 mars dernier.

            Si cette fois ils ne sont pas allés secourir et prévenir dans ce pays, ce stage vient confirmer et augmenter la qualité des services des Sapeurs Pompiers de l’Hérault, dont tout le monde a besoin.

DSCN0532[1].JPG

19/03/2011

Distribution d'eau

Eau.JPG            La commune a subi comme prévu, une période de fortes pluies, nécessitant de la part de Météo France, une alerte orange renouvelée à de nombreuses reprises.

            Le Taurou, rivière principale du village, ainsi que le barrage ont reçu ces précipitations, et les Autignacois ont pu admirer quelques photos des crues, empêchant le passage à certains automobilistes.

            La source d’où provient l’eau courante de la commune a aussi subi de fortes crues ce qui a engendré une turbidité importante de l’eau, la rendant impropre à la consommation. Le Syndicat de la Rive Gauche de l’Orb a immédiatement prévenu la commune sur ce problème d’eau, et a organisé dans la semaine, 3 distributions de bouteilles d’eau minérale à la population.

            Les infos-flash de la municipalité ont été reçues à temps, relayées sur Internet, afin que chacun le communique à toutes les personnes n’ayant pas accès à l’information. Les employés municipaux ont donc été mis à l’œuvre deux matinées et un soir, afin que les personnes travaillant puissent se rendre à la distribution d’eau.

            Progressivement, les décrues se sont amorcées, et l’eau redevient potable, pour tous les usages de la vie quotidienne. La dernière distribution d’eau avait eu lieu en Janvier 2008, à l’occasion de fortes pluies ayant eu le même effet. A ce sujet, une palette restante de bouteilles d'eau a du être liquidée car la date de péremption était révolue ...

16/03/2011

Seconde distribution d'eau.

            Le Syndicat de la Rive Gauche de l’Orb informe qu’une seconde distribution d’eau aura lieu demain, Jeudi 17 Mars 2011, de 8 heures 30 à 11 heures 30, dans les locaux du Marché couvert (rue de la Poujade).

            Il est important de prévenir ceux qui ne peuvent avoir accès à cette information, diffusée sur ce blog et par les infos-flash de la municipalité.

            Ces distributions d'eau mises en place dans la commune sont dues aux récentes pluies qui ont entrainé d'importantes crues dans les ruisseaux et rivières du secteur. A Autignac, le Taurou a un important débit tout comme le barrage qui est sorti de son lit et produit un fort courant sur la chaussée, comme l'atteste les 2 photos ci-dessous.

IMG_2066.JPGIMG_2068.JPG

15/03/2011

Eau impropre à la consommation

           En conséquence des intempéries et des fortes précipitations dans les hauts cantons Biterrois, l'eau est aujourd'hui impropre à la consommation dans notre commune. Il est en effet déconseillé de boire l'eau du robinet, de l'utiliser pour la préparation d'aliments ou encore pour la toilette des nourrissons.

            Le Syndicat de la Rive Gauche de l’Orb recommande aux habitants des communes du secteur de Magalas de ne pas tarder à s’approvisionner en bouteilles d’eau afin de ne prendre aucun risque sanitaire.

            Le SRGO met en place pour sa part une distribution de bouteilles d’eau, et pour notre commune, celle-ci sera réalisée le Mercredi 16 mars 2011 de 8 heures 30 à 11 heures 30 au Marché Couvert (rue de la Poujade).

            En attendant cette distribution, il est important d’informer les habitants qui ne peuvent disposer des services du blog, des infos-flash de la mairie … L'entraide est la meilleure des solutions face à cette forte pluie qui engendre cette impossible consommation d'eau, et cette alerte orange encore maintenue jusqu'à ce soir, 19 heures 30.

14/03/2011

Le puits non plus n'est pas sauvegardé

            S’il est des choses dans la commune dont les habitants peuvent s’enorgueillir, c’est bien de la découverte récente du puits, lors du remplacement d’une canalisation en plomb. Les rumeurs se sont répandues dans le village, avant que l’officialisation ne soit faite à propos de cette découverte.

            Face au château dit « Château Rouanet de Lavit », l’entreprise Roques, en charge des travaux assez encombrants mais nécessaires pour la commune avait en creusant, découvert ce puits, et avait procédé immédiatement à sa mise en sécurité.

            Des mesures ont été réalisées, et, avec 1,40 mètre de diamètre, ce puits semble avoir une profondeur de 12 à 14 mètres de profondeur, avec environ 6 mètres d’eau. Ce puits, à l’heure où les débats internationaux se portent sur le problème de ressources en eau, est une véritable richesse souterraine pour la commune.

            Mais, face à cela, il semblait tout à fait nécessaire à l’équipe municipale de sécuriser de façon plus « concrète » cet endroit qui aurait pu couter la vie à un poids-lourd, alors que depuis plus de 80 ans, un grand nombre de véhicules de toutes catégories se sont succédés à cet endroit même.

            La SOCOTEC, spécialisée dans la certification et la maitrise des risques a été très vite contactée pour établir un cahier des charges pour une nouvelle dalle en béton, permettant de recouvrir ce puits. Les curieux ont pu en quelques jours, tendre le bras dans la partie ombragée du puits, pour immortaliser quelques clichés qui restent rares, à l’heure où le puits est devenu totalement invisible et méconnu du grand public.

            Présent sur le cadastre Napoléonien de 1838, ce puits est désormais recouvert. Les travaux auraient pu se solder par une mise en valeur de ce site patrimonial, ou par une plaque murale indiquant la présence d’une telle cavité souterraine.

            Comme le disait l’article Midi Libre du 17 Janvier dernier, maintenant rebouché, ce puits fera sans doute l’objet d’une étonnante découverte pour les Autignacois du XXII° siècle, mais cela est une autre histoire que seul le puits sera en mesure de vivre …

Le puits disparait sous la dalle de beton. Sera-t-il un jour mis en valeur ....jpg

11/03/2011

Elections cantonales

            La campagne pour les élections cantonales des 20 et 27 mars prochains a débuté dans le canton de Murviel-Les-Béziers.

            Contrairement à l’élection de 2004 où 5 personnes étaient candidates, aujourd’hui il n’y a que 3 forces en présence : le FN, l’UMP et le PC/PS.

            Afin de permettre la disposition des affiches, la préfecture a réalisé un tirage au sort le 24 février dernier, pour fixer l’ordre d’apparition des candidats sur les panneaux électoraux.

ooooooooooooooooo.png

" Ne laissez pas les autres décider à votre place. Les 20 et 27 mars 2011, votez ... "

* Les personnes intéressées par l'élection cantonale des 20 et 27 mars 2011, peuvent consulter le dossier Midi Libre du 15 mars 2011, que j'ai transféré au format PDF, en cliquant sur le lien ci-contre: Dossier Elections Cantonales 2011.pdf

09:32 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

07/03/2011

Intégration réussie pour le lotissement

IMG_2026.JPG            Le 11 Février 2011, lors de l’assemblée générale de l’association syndicale du lotissement « Les Oliviers », se clôturait une série d’évènements importants pour ce lotissement, mais qui n’a en rien découragé les personnes qui se sont battues depuis 2007 pour l’intégration de la voirie et des annexes dans le domaine public de la commune.

            Tout commence en 2007, lorsque cette association envoie un courrier à la mairie afin de demander le classement de la voirie en voie communale, mais, l’époque étant marquée par la préparation des élections municipales, la municipalité préfère mettre en attente ce dossier. Après les élections municipales de 2008 et le renouvellement quasi-complet de l’équipe municipale, le dossier est remis à l’ordre du jour mais des précisions sont demandées par la municipalité.

            Au cours de l’année 2009, le dossier semble être en bonne voie lorsqu’une péripétie inattendue vient perturber le dossier et retarde son avancée pourtant effective. Voila 2 ans déjà que l’association syndicale se bat pour faire intégrer cette voie privée, qui est pourtant utilisée par des particuliers non riverains de la commune. Alors l’inquiétude grandit autour des propriétaires qui tiennent bon et qui ne lâchent pas une seule seconde de vue l’avancée de ce dossier urgent.

            Lors de l’assemblée générale, les propriétaires répondent même à l’appel de la mairie, consistant à choisir un nom de rue. Après un vote, les habitants choisissent en majorité le nom de « rue de la Picholine ». L’année 2010 fera l’objet des dernières mises au point dans le dossier, avant que le 30 décembre 2010, le conseil approuve l’intégration de ce lotissement dans le domaine public de la commune.

            Après 3 ans et demi d’un combat acharné, les propriétaires du lotissement « Les Oliviers » ont vu leurs efforts voir le jour. L’association syndicale a été dissoute lors de la dernière assemblée générale, le 11 février dernier, et les sourires se lisaient sur toutes les lèvres. Désormais, le problème sera celui du lotissement « Les Amandiers », qui a demandé au conseil l’intégration de sa voirie dans le domaine public.

06/03/2011

Le monde des lichens

Foliose_lichen_130_d[1].gif            Les lichens sont des organismes végétaux résultant de la symbiose d'une algue terrestre et d'un champignon. Apparus il y 600 millions d'années, ils sont considérés comme pionniers du monde végétal.

            En plus de leur beauté qu'ils montrent dans la nature, sur des roches, sur des arbres, sur le sol, les lichens sont des témoins précieux d'une éventuelle pollution atmosphérique s'ils dépérissent. Si la grande diversité des lichens permet d'utiliser certaines de leurs propriétés (alimentaires pour les animaux du Grand Nord, tinctoriales, en parfumerie...) elles ouvrent des possibilités de recherche sur le plan médical.

            Les lichens (qu'il ne faut pas confondre avec les mousses) présents sur les arbres qu'ils ne détruisent en aucun cas servent de refuge à une microfaune, importante pour sa biodiversité et départ d'une chaîne alimentaire tout particulièrement pour les oiseaux.

            Les lichens font l'objet d'étude par l'Association de Lichénologie de l'Hérault (sorties et identification sur le terrain et en salle par microscopie).

            L'association Les Raisins de la Culture organise le mardi 8 mars à 20 heures à la salle polyvalente d'Autignac une soirée sur la découverte des lichens entrecoupée par la lecture de poèmes de Mireille Huber-Deleage (conférence diaporama, exposition).

            La vente de livres sur les lichens sera assurée par la Librairie des Sources de Bédarieux.