Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/11/2010

Mise en garde du Sictom.

Sictom P-A.png           

            Après la dissolution du Sictom des Six, la commune d’Autignac avait adhéré au Sictom de Pézenas-Agde qui tend à informer de la meilleure façon qu’il soit, les personnes de ce vaste territoire.

            Au mois de janvier dernier, des calendriers avaient été distribués, et, cette année encore, les agents du Sictom reproduiront la même action. Le Sictom précise toutefois quaucun agent n’effectue de vente du calendrier 2011 en porte-à-porte.

            Ces calendriers seront distribués de façon gratuite dans les boites aux lettres des usagers du territoire au cours du mois de janvier 2011.

23:04 Publié dans Sictom | Lien permanent | Commentaires (0)

21/11/2010

Séminaire réussi pour le CFMEL.

CFMEL.JPG

            Quel honneur pour notre commune de seulement 800 habitants, de recevoir l’une des 3 conférences départementales organisées par le CFMEL (Centre de Formation des Maires et Elus Locaux).

            Après Saint Jean de Buèges, et avant Saint Pons de Thomières, Régis Génin a eu l’honneur de présenter une conférence dans la commune où il réside, pour le secteur des élus locaux du Biterrois.

            Sur le thème des « Travaux en régie. », il s’est appliqué à définir une pratique comptable permettant de bénéficier du Fonds de Compensation pour la TVA, sur les dépenses de fonctionnement. Cette récupération de la TVA est un réel avantage pour une municipalité  qui encourage l’emploi de ses agents municipaux.

            Les travaux en régie concernent tous les travaux  réalisés par les services techniques, et qui tendent à accroitre le patrimoine de la commune. Ces travaux nécessaires permettent un accroissement conséquent de la valeur et de la durée de vie d’un bien (salles, planchers, grillages …) mais alourdissent fortement le budget communal en matière d’investissement.

            Les coûts de ces travaux peuvent être transférés de la section de fonctionnement vers la section d’investissement, et ainsi, les municipalités récupèrent une part conséquente, consacrée à l’origine, à la TVA. Avec des exemples concrets, Monsieur Genin a présenté la teneur d’un budget communal, avec des chiffres exacts issus des statistiques nationales de l’INSEE.

            Beaucoup d’élus ont été convaincus par cette pratique comptable qui permet une récupération générale de la TVA sur les travaux en régie, et qui reste très avantageuse pour une collectivité. A la suite de cette conférence, certaines communes tendront donc à effectuer cette opération comptable, qui semble non négligeable, et qui permet une bonne fluidité dans la gestion pour les budgets 2011. Les autres se contenteront de perdre des sommes d'argent investies certes, mais non récupérées dans le budget ...

            Les élus inscrits ont ensuite été conviés par le CFMEL pour le déjeuner, et se sont laissés dans l’après midi, en méditant l’accroche du conférencier : « Gérer, c’est prévoir ! ».

18/11/2010

Réunion mensuelle.

            L’association « Mémoire d’Autignac » organise sa réunion mensuelle, le Samedi 27 Novembre 2010 à partir de 17 heures, dans la salle d’Autrefois. (Salle des Fêtes).

            Michel Alcaine retracera l’histoire de la création de la distillerie coopérative, fondée en 1926 sous le nom de Société Coopérative Agricole de Distillation des Vignerons d’Autignac.

            Marie-Laure Pullara donnera une recette dans la tradition culinaire d’Autignac, suivi par Georges Pons qui relatera aux participants l’année 1933 dans la commune.

             Venez nombreux partager un moment d'échange et de convivialité autour de cette association qui s'efforce de remettre à la lumière du jour, des souvenirs quelques fois oubliés ...

15/11/2010

Incroyable mais vrai !

Conseil Général.JPG            Ceux qui cherchent encore pour se camoufler de certains comportements illicites, un endroit où tout pourrait être légal, peuvent se placer, en toute sécurité dans la rue Autignacoise qui descend au cimetière.

            En effet, lors de la réfection des arrêts de bus, le Conseil Général du département de l’Hérault a offert un nouveau panneau à la commune, avec une faute qui maintenant remarquée, fera l’objet de plaisanteries.

            Comme le prouve la photo, inutile de chercher plus longtemps l’endroit de la Légalité, il est à Autignac. La rue de l’Egalité, qui prend fin vers le cimetière, lieu où tous les hommes finissent « égaux en droits », a nouvellement été baptisée par l’instance départementale et porte désormais le nom de « Rue de la Légalité ».

            Avec une pointe d’ironie mais non sans réalisme, il était intéressant de remarquer cela, mais de préciser toutefois que le design de ces nouveaux panneaux est plus d’actualité avec la réalité du moment.

            Lors de la réalisation du dit panneau,  le Conseil Général de l’Hérault ne devait sans doute pas se douter que l’Egalité n’égale en rien la Légalité et que, la devise de notre pays qui reste encore en vigueur n’est autre que :

Liberté – Egalité – Fraternité

et non Liberté – Légalité – Fraternité !

Erreur.JPG

12/11/2010

Repas des donneurs de sang.

            L’amicale des donneurs de sang d’Autignac-Saint Geniès, organise son repas de fin d’année le dimanche 28 novembre 2010, à partir de 12 heures 30 à la salle polyvalente d’Autignac.

            Les inscriptions se font le lundi 22 novembre 2010, dans la salle du Chemin de Ronde (sous la Poste) de 17 heures 30 à 18 heures 30.

11/11/2010

Commémoration de l'Armistice.

11 Novembre 2010.JPG            Lundi 11 Novembre 1918, les cloches se mirent à sonner à la volée dans toutes villes et villages de France. Sur le front, après 4 ans de combats acharnés, les « poilus » qui auront vécu l’horreur des Tranchées pourront enfin se regarder sans s’entretuer.

            A Autignac, c’est ce jour là que l’on dressera le bilan, qui sera de 28 « Morts pour la France », pendant que certaines mères ou épouses fermeront leurs volets pour s’enfermer dans un deuil interminable. 

            Ce matin, Jeudi 11 novembre 2010, pour commémorer le 92ème anniversaire de la signature de cet Armistice, à Rethondes, en forêt de Compiègne (60), Mme le maire ainsi que 9 de ses élus, ont supervisé ce défilé.

            Présidents et membres d’associations, enseignants, élèves, Autignacois ou bon nombre d’Anglais étaient présents pour avoir une pensée commune pour ceux qui ont donné leur vie durant la Grande Guerre. Après des lectures de lettres par les élèves de l’école communale, Mme le maire a lu la lettre du Secrétaire d’Etat à la Défense et aux Anciens Combattants qui rappelle qu’« Aucune famille, aucun village, aucune ville ne furent épargnés par la douleur et le deuil. »

coquelicot 2.png            Traditionnellement, Mme le maire fit respecter à l’assemblée la minute de silence, après avoir demandé d’expliquer la symbolique du coquelicot, porté à la boutonnière par des Anglais. Les coquelicots rappellent les fleurs qui poussaient dans les champs de blé des Flandres, où plusieurs milliers de soldats britanniques périrent pendant la Première Guerre mondiale. Depuis, cette fleur est portée en Angleterre lors de la commémoration de l’Armistice de 1918, pour le « Remembrance Day ».

            Certains ont pu accompagner la délégation municipale au cimetière, pour le second dépôt de gerbe, puis, toute l’assistance était conviée au Café du Commerce, pour le verre de l’amitié.

* Lire le message d'Hubert Falco, secrétaire d'Etat à la Défense et aux Anciens Combattants: http://www.haute-normandie.pref.gouv.fr/IMG/pdf/Message_M...

16:46 Publié dans Traditions | Lien permanent | Commentaires (0)

10/11/2010

Compte rendu du conseil municipal.

Présents: Pons, Barreau, Da Costa E., Marchi, Raymond, Da Costa V., Sylvestre, Rascol, Penna, Caumette, Jimenez.

Absents excusés: Nicolau, Guibert (procuration)

Absents: Espanol, Alcazer.

-          Hérault Energies : demande de subvention isolation thermique :

            Hérault Energies informe de l’attribution d’une possible subvention d’un montant maximum de 10 000 €uros, pour l’isolation des bâtiments communaux. La pose n’est pas subventionnée mais, seulement son achat. Pour l’isolement de la salle d’Autrefois et de la salle du Portalet, ainsi que pour le remplacement des huisseries à la mairie, le devis s’élève à 7 845,25 € HT.

            La subvention pour la toiture est de 70 % et celle pour la menuiserie est de 60 %, ce qui laisserait à la commune le montant de 3 391,68 € HT à payer, en cas de travaux.

            A l’unanimité des présents, le conseil approuve la demande de subvention.

-          Indemnité de conseil du percepteur :

            Le conseil approuve à l’unanimité des présents, l’attribution de l’indemnité de conseil au percepteur qui a été très disponible auprès des secrétaires. Cette indemnité s’élève à un montant de 396, 84 €uros.

-          Régie de recette : augmentation du montant de l’encaisse maximum :

            Chaque régie est soumise à un montant d’encaisse. Au niveau de la cantine, le montant maximum était de plus de 200 €uros par semaine, et il est arrivé que les recettes soient supérieures à ce montant.

            A l’unanimité des présents, le conseil accepte la hausse de ce montant d’encaisse maximum à un montant de 1000 €uros.

-          Renouvellement contrat CNP (Assurance Personnel Communal)

            Cette assurance est très avantageuse pour la municipalité, en cas d’arrêts maladie de la part du personnel titulaire. A l’unanimité des présents, le conseil accepte le renouvellement de ce contrat.

-          Renouvellement contrat maintenance logiciels comptables :

            La maintenance annuelle est fixée à 650 €uros, ce qui est un prix avantageux. Le conseil approuve à l’unanimité des présents ce renouvellement au niveau informatique.

-          Demande de subvention pour projet d’installation d’une aire multisports :

            40 enfants avaient été convoqués par la municipalité pour débattre des projets qui pourraient voir le jour, pour une tranche d’âge spécifique. 14 enfants motivés se sont présentés au rendez-vous, et ont proposé l’implantation d’une aire de skate.

            La mairie leur a aussi présenté les bienfaits d’une aire multisports, surface où il est possible d’exercer plusieurs sports, dans un espace clôturé. L’étude a été faite sur le terrain de tennis, avec une subvention possible. Le montant s’élève à 40 600 €uros TTC, avec la création d’un sol lisse.

            Evelyne Da Costa, explique qu’elle ne pourra voter pour, et préfère donner la priorité au stade municipal, dont l'état général laisse à désirer. Mme le maire demande à ce que la délibération soit mise en suspens, et reportée au prochain conseil. Jean-Claude Marchi demande que « le conseil municipal s’intéresse un peu plus aux associations », ce qui provoque de vives réactions de la part de certains.

            La délibération sur ce sujet est donc reportée au prochain conseil municipal.        

 Informations complémentaires à propos du dernier débat:

            * Il est à rappeler que 2 subventions ne peuvent être données en même temps : 1 subvention ne pouvant être accordée que si la première a été consommée.

            * Le conseiller municipal d’opposition, après l'indication de sa proposition personnelle, indique que « si son avis doit être perçu comme une critique, alors il ne dira plus rien ».

            Richard Barreau lui répond qu’il « n’a jamais pris d’initiatives personnelles et qu'il a été placé dans les commissions municipales », tandis que Patricia Jimenez parle d’un « avis non constructif ». En expliquant son avis, M. Marchi cite notamment le vote du budget 2010, où l'attribution des subventions pour les associations avait été trop rapidement vues.

08/11/2010

Commémoration du 11 novembre 1918.

            Madame le maire et son conseil municipal invitent la population Autignacoise à participer à la 92ème commémoration de l’Armistice du 11 novembre 1918.

            Le rassemblement est prévu à partir de 11 heures, sur le parvis de la Mairie d’où partira le défilé. Comme chaque année, Mme le Maire déposera une gerbe au monument aux morts, et quelques enfants de l’école communale liront des textes de la guerre.

            Après ce dépôt de gerbe, une délégation municipale se rendra au monument aux morts du cimetière, pour un second dépôt de gerbe, là où reposent encore quelques enfants Autignacois « Morts pour la France ». A l’issue de la cérémonie, un apéritif sera offert au Café du Commerce, place du 14 Juillet.

18:42 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0)

Conseil municipal.

            Le conseil municipal se réunira en session ordinaire le Mardi 9 novembre 2010 à partir de 21 heures dans la salle du conseil de la Mairie. A l’ordre du jour :

-          Hérault Energies : demande de subvention isolation thermique.

-          Indemnité de conseil de percepteur.

-          Régie de recette : augmentation du montant de l’encaisse maximum.

-          Renouvellement contrat CNP (Assurance Personnel Communal).

-          Renouvelle contrat maintenance logiciels comptables.

-          Demande de subvention pour projet d’installation d’une aira multisports.

07/11/2010

Découvertes et souvenirs à la distillerie.

Alambic 1.JPG            Samedi 6 novembre 2010, l’office de Tourisme des Pechs avait tenu à ce que la journée à propos de la distillation dans l’Hérault, ait lieu dans la commune d’Autignac. Pour cela, rien de mieux que de se retrouver dans les locaux de la Société Coopérative Agricole de Distillation des Vignerons d’Autignac, fondée en 1926, à l’entrée du village.

            Ce sont près de 90 personnes qui se sont retrouvées là, accueillies par Matthieu FRECON, bouilleur ambulant qui exerce sa profession dans ces locaux depuis l’année 2008. Avec son savoir-faire et sa bonne humeur, il a expliqué le phénomène de distillation, qui consiste en la récupération de l’alcool contenu dans les fruits, pour ensuite en produire de l’eau de vie. Il est bon de rappeler que M. Frécon, est le dernier distillateur de l’eau de vie de Faugères, grâce à ses alambics exceptionnels et la vocation qu’il a pour faire revivre cette eau de vie à grande renommée.

Alambic 3.JPG            Après la démonstration du fonctionnement de l’alambic, certains ont pu écouter Michel Alcaine retracer sommairement l’histoire de la distillerie coopérative à Autignac, tandis que d’autres préféraient s’adonner aux charmes du livre écrit et vendu par M. Frécon.

            Après cela, l’association « Mémoire d’Autignac » en partenariat avec l’office de Tourisme avait fixé le rendez-vous à la salle polyvalente, dite salle Bastide, pour une conférence animée par Guy Bonnefils, sur le thème de « L’Hérault, terre de distillation du XVI° siècle à nos jours. »

            Avec beaucoup d’intérêt pour le sujet, ce sont près de 80 personnes, dont 30 d’Autignac qui se sont installées pour entendre cette belle histoire qui est celle de la distillation. L’intervenant, mêlé à la distillation de Vauvert (30) a raconté les évolutions de la distillation, quelques fois source de trafic, mais qui a longtemps été d’un grand intérêt pour les populations qui en vivaient, a présenté, au travers de photographies, un ensemble d’alambics qui ont participé, peu à peu, à l’essor de la distillation.

Alambic 4.JPG

 

            Après quelques anecdotes racontées par certaines personnes de l’assistance, un atelier olfactif a été mis en place autour de quelques fioles d’eau de vie, portée par Florence Guy du Château de Coujan. La dégustation a été très apprécié de tous, et les remerciements ont fusé pour l’office de Tourisme, qui continue son épopée à travers les siècles jusqu’au 18 décembre.

 

En complément de cette journée remplie de découvertes autour du monde de l'eau de vie, il est intéressant de consulter le site de Matthieu Frécon, qui a animé la rencontre à la distillerie. Des informations sont disponibles sur les distillations, les bouilleurs de cru, et l'achat en ligne de son livre peut être effectué. Rendez-vous donc sur: http://www.devenir-distillateur.com/

06/11/2010

La doyenne du village a 100 ans.

P1000069[1].JPG            C’est par son mariage avec François Alibert, que Marie Madeleine Gély, née le 28 octobre 1910, à Barre, dans le Tarn, est devenue Autignacoise mais c’est à travers son activité dans le salon de coiffure qu’elle avait ouvert en 1947, sur la Place du 14 Juillet, et qu’elle a tenu jusqu’au début des années 1970, qu’elle a été au cœur de la vie village.

            Elle a connu ensuite une retraite paisible auprès de son mari François, très apprécié des Autignacois pour son caractère jovial et d’Yvonne, sa sœur.

            Ces dernières années, elle a quitté son domicile, sis rue du Parc, pour se reposer à la maison de retraite « La Méridienne », à Béziers. C’est là, qu’une délégation de la municipalité, accompagnée de son fils Francis, est venue lui apporter un merveilleux témoignage d’affection au nom de toute la commune, au cours d’une cérémonie volontairement brève pour ne pas la fatiguer.

            Autignac félicite sa centenaire à la vie si bien remplie, et lui souhaite encore quelques années de vie auprès de sa famille.

04/11/2010

Vie religieuse.

            2 offices religieux seront célébrés dans l’église communale en ce mois de novembre 2010. Le premier aura lieu le dimanche 14 Novembre à partir de 11 heures et le second, le dimanche 28 novembre à partir de 11 heures.

23:11 Publié dans Eglise | Lien permanent | Commentaires (0)

02/11/2010

Cimetière fleuri.

Allée 1.JPG

            Les allées du cimetière sont remarquables après cette fête de la Toussaint. Les tombes nettoyées, et les chrysanthèmes portés sur les tombes des défunts, le cimetière prend des airs lumineux grâce à ces fleurs qui redonnent un peu de vie à ce lieu envers et contre tout.

            Cette plante résiste aux intempéries du mois de novembre, et représente un symbole de paix et de résurrection pour les catholiques, mais comment se développa la mise en place de chrysanthèmes sur les tombes de disparus dans notre pays.

            A l’origine, le chrysanthème était une fleur culte, notamment au Japon où il est symbole d’éternité, et où l’Ordre du Chrysanthème est l’équivalent nippon de notre Légion d’Honneur. 

              Le chrysanthème est apparu dans le Jardin des Plantes à Paris en 1789, grâce à Pierre Blancard, qui rapporta des boutures à la suite d’un voyage en Chine. Mais comment, d’un jardin si célèbre de la capitale, il s’associa à la Fête de Toussaint ?

            C’est en quelques sortes après la Guerre de 1914-1918 que la fleur se répandit dans les allées des cimetières. Le 11 novembre 1919, premier anniversaire de l’Armistice, le gouvernement Français donna l’ordre de fleurir toutes les tombes des soldats, et à cette époque là, il n’y avait que des chrysanthèmes chez les pépiniéristes, ainsi se répandit l’usage des chrysanthèmes.  

            Depuis, des milliers de pots se vendent chaque année. En 2007, 23 millions de pots ont été produits, pour un marché de plus de 170 millions d’euros.

10:35 Publié dans Traditions | Lien permanent | Commentaires (0)

01/11/2010

Del Patrimoni 2010.

Del Patrimoni 2010.png

            Cette année, l’office de tourisme des Pechs, présidé par M. Barthès, maire de Saint Geniès, organise les rencontres « Del Patrimoni » sur le thème du XVI° siècle dans nos villages. Depuis le 8 octobre dernier, les villages font l’objet de manifestations culturelles, et le samedi 6 novembre 2010, c’est la commune d’Autignac qui en profitera, avec l’analyse du système de la distillerie.

            L’association « Mémoire d’Autignac » s’est associée à l’office de Tourisme, et ensemble, ils proposent un programme majeur pour la journée du 6 novembre 2010. A 15 heures 30, le rendez-vous est fixé dans l’ancienne distillerie, à l’entrée du village, où l’accueil sera effectué par Matthieu FRECON, distillateur et bouilleur de cru ambulant, qui distille dans ce lieu ses eaux de vie.

            A 17 heures, le rendez-vous est donné à la salle polyvalente où les membres de l’association « Mémoire d’Autignac » donneront un exposé sur la distillerie. S’ensuivra une conférence donnée par Guy Bonnefils, responsable de la distillation à la distillerie de Vauvert (30) et responsable du Syndicat des Eaux de Vie du Languedoc, sur le thème de :

« L'Hérault, terre de distillation du XVI° siècle à nos jours. »

            Le XVI° siècle est une période importante pour les techniques de distillation. Ce siècle est le début d’une longue histoire de distillation, qui marquera l’avant de la crise du phylloxéra.  A la fin de cette journée, un atelier original sera mis en place autour de plusieurs eaux de vies, et surtout autour des crus des vignerons de la commune d’Autignac.

 http://www.midilibre.com/articles/2010/10/31/A-LA-UNE-Mat...