Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/10/2010

Rentrée de "Mémoire d'Autignac"

Mémoire d'Autignac.JPG            C’était aujourd’hui la rentrée pour l’association « Mémoire d’Autignac », qui depuis presque 1 an, essaie de promouvoir toutes recherches sur l'histoire d'Autignac, ses habitants, ses environs et de procéder ensuite à la diffusion de ces informations.

            Dans une salle des Fêtes nouvellement réaménagée, la réunion mensuelle a été suivie par une soixantaine d’Autignacois, passionnés par l’histoire méconnue du village. Pierre-Marie Libes, président de l’association a renseigné tout d’abord à propos de la vie de l’association. Ce dernier a ensuite enchainé sur l’histoire de l’eau après guerre à Autignac. C’est une histoire pleine de rebondissements, que celle de l’approvisionnement de la commune au niveau de l’eau. Le village a d’abord était alimenté par l’eau venant de St Geniès de Varensal, et aujourd’hui, elle provient directement du forage de Lacan, près de Faugères.

            S’ensuivit le récit de Marie-Laure Pullara, sur les recettes anciennes d’Autignac, où elle aborda notamment la châtaigne, qui pouvait aussi bien être le plat des Hommes que celui des animaux. Un fruit très nourrissant à ne pas confondre avec le marron, qui est en général un fruit unique, avec une écorce brillante dans des tons de brun-roux.

            Jacky Harlingue raconta aussi l’histoire des cloches, installées dans le clocher en 1931, suite à leur baptême par l’évêque le jeudi 3 décembre 1931, devant une population venue nombreuse pour voir les 3 cloches nommées Sainte Thérèse, Blanche Marie et Emma Marcelle. Pour conclure, Jean-Claude Marchi éveilla les souvenirs de quelques uns en projetant des photos sur les vendanges à Autignac, et où certains ont pu se rappeler de personnalités aujourd’hui disparues.

            Tous se sont quittés dans l’attente de la prochaine réunion, et surtout heureux de se retrouver le samedi 6 novembre 2010 pour la visite de la Distillerie Coopérative, à l’occasion du festival « Del Patrimoni » organisé par l’office de Tourisme des Pechs.

25/10/2010

Etude du XVIII° siècle à Autignac.

Numériser0003.jpgC'est sans doute la référence obligatoire à connaitre lorsque l'on tente d'aborder le sujet du XVIII° siècle dans un village languedocien qui est celui d'Autignac. Rédigé et étudié par Marie-Laure Pullara, et datant de l'année universitaire 2003-2004, ce mémoire est une étude complète en matière d'Histoire moderne sur la vie de notre localité.

Dans ce mémoire de maitrise, elle développe la vie d'Autignac avant le XVIII° siècle, qui se caractérisait notamment par les procès contre le seigneur du lieu ou bien même contre les prieurs. Elle montre aussi à quel point les impositions pouvait être des motifs de tension importants dans une localité qui ne vivait que des bénéfices de sa terre.  

Dans ce XVIII° siècle, communément appelé Siècle des Lumières, marqué en France par la Prise de la Bastielle qui sera le premier rendez-vous de la Révolution Française, Autignac vivait aussi au rythme des diverses élections consulaires. Les archives municipales, qui remontent à l’année 1721, relatent des différentes élections consulaires notamment celle du 17 Janvier 1722, jour de la Saint-Antoine, durant laquelle furent élus Raymond Baluffe et Hanri Laures au titre de premier et second consuls.

            La troisième partie de ce mémoire relate l’histoire de notre commune qui fut souvent en proie aux aléas de la nature, mais aussi d’une terre en évolution et en culture. Aujourd’hui, Marie-Laure Pullara est très active au sein de l’association « Mémoire d’Autignac » où elle occupe le poste de conseillère technique et tente, inlassablement de faire revivre une histoire oubliée.

            Ce mémoire est disponible à la bibliothèque municipale, ouverte les mardis de 8 heures 30 à 10 heures 30, les mercredis de 9 heures à 11 heures et de 15 heures à 18 heures et enfin les samedis de 10 heures à 12 heures et de 15 heures à 17 heures.

22:42 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (1)

24/10/2010

Précisions.

Arrêté municipal.jpg            Par cet article, s’achève un débat qui aura fait couler beaucoup d’eau sous les ponts. En date du Mardi 17 Août 2010, Mme Jeanine PONS, maire d’Autignac recevait la demande de permis de démolir, et le Mercredi 6 Octobre 2010, elle apposait sa signature sur l’arrêté municipal favorable à la démolition de la cave coopérative, rendant sa destruction non immédiate mais inéluctable.

            Depuis le début de l’année, j’ai essayé d’informer chaque internaute et chaque Autignacois par voie de presse, toujours avec le même souci d’efficacité, d’impartialité pour une information que chacun a le droit de recevoir, et sans jamais déformer les propos tenus lors des conseils municipaux.

            Alors certes, mes articles, ont pu être quelques fois trop « dénonciateurs » et ont pu déplaire, étant perçus comme « prématurés », et pourtant, il s’agit bien aujourd’hui d’une réalité. Alors que la mairie aurait pu sauver le bâtiment de la démolition vu l’article L. 621-25 alinéa 1 du Code du Patrimoine qui indique que : « Les immeubles ou parties d’immeubles publics ou privés qui, sans justifier d’une demande de classement immédiat au titre des monuments historiques, présentent un intérêt d’histoire ou d’art suffisant pour en rendre désirable la préservation peuvent, à toute époque, être inscrits, par décision de l’autorité administrative, au titre des monuments historiques. », elle a préféré depuis le mois d’août dernier,  l’acceptation du permis de démolir.

            Tel est son droit et la municipalité est bien sur libre de penser et d’agir … Je pourrais de plus rajouter à tous ceux qui perçoivent mon intégrité comme perturbatrice, que je n’ai jamais essayé d’influencer mais tout simplement de tenir compte de l’actualité locale, qui, dans un village comme le notre, est la base de toute relation sociale.

            Alors avec cette information sur la cave coopérative, j’ai eu l’occasion d’être apostrophé plusieurs fois quand à mes articles, qui ont eu l’honneur de déplaire ; et avec cela, j’aimerai dire, pour clôturer ce débat auprès de ceux qui tous les 6 ans, élisent l’exécutif local, que même à l’échelle locale, où l’intérêt de tout un chacun est censé être le premier :

 

« SEULE LA VERITE BLESSE … »

 

Arrêté municipal - Copie.jpg

23/10/2010

Le cimetière réaménagé.

Jardin du souvenir.JPG            A l’approche de la fête de la Toussaint, il était nécessaire que le cimetière soit prêt à accueillir de la meilleure façon qu’il soit, les personnes qui viendront se recueillir et fleurir les tombes des disparus. 

            L’an passé déjà, l’allée centrale avait été retracée, avec de nouvelles plantations, et, un jardin du souvenir était en projet. Ce dernier avait fait l’objet, au mois de juin dernier, de l’exhumation de 10 corps, et il est désormais fonctionnel. Dernièrement, un maçon a réalisé la délimitation de cet emplacement, et un gravier blanc est venu contourner le pied de l’olivier. Ce lieu sera exclusivement réservé à la dispersion des cendres funéraires, qui reste toutefois réglementée.

 

 

Monument aux morts.JPG

            Au monument aux morts, alors que les plaques avaient été désinstallées l’année dernière, elles ont été remises en place, dans l’enceinte de ce monument. Elles restent un témoignage vivant de la première guerre mondiale, et sont l’éternel souvenir que possède la commune de ses enfants qui sont Morts pour la France lors du conflit de 1914-1918.

            De plus, les tombeaux des familles Gély et Martin, édifices importants dans le cimetière vont faire l’objet d’une préservation au titre du Patrimoine, et la municipalité les reprendra d’ici 3 ans, si les ayants-droit de ces concessions perpétuelles ne se sont pas manifestés en mairie.

            Les réaménagements du cimetière, engagés depuis plus d’un an vont bientôt arriver à terme, et feront l’unanimité auprès de tous ceux qui viendront se recueillir dans les prochains jours.

13/10/2010

4° bulletin de Mémoire d'Autignac.

4° Mémoire d'Autignac.JPG            Le quatrième numéro édité par l’association « Mémoire d’Autignac » est en vente chez les commerçants du village depuis quelques jours. Cette fois-ci, il s’enrichit de 4 pages supplémentaires voila pourquoi son prix passera de 2 à 3 €uros, ce qui n’est pas une augmentation excessive vu qu’il est important que le tissu associatif soit aidé par la population pour sa pérennité dans la commune.

            La traditionnelle photo du conseil de révision est celle de la classe née en 1934-1935, et l’accroche de ce bulletin, faite par le président de l’association, Pierre-Marie Libes, nous questionne  sur les autres lieux du département portant le nom d’Autignac.

            Ce quatrième numéro est  complémentaire du précédent vu qu’il donne la suite de l’article présenté par Patrice Le Fur sur la famille de Flottes, et la fin de l’article « Autignac ville taurine en 1950 » de  Michel Alcaine.

            Jean-Claude Marchi nous présente le chapitre relatif à l’expropriation des frères Pastre, en désaccord avec la mairie pour le rachat de leur terrain à la Gerbaire, où sera ensuite entreprise la création du groupe scolaire. Georges Pons édite le premier chapitre de sa collection sur « Portraits d’Autignacoises et d’Autignacois » avec son grand-oncle, Ernest Bourdel, dont il relate la vie à Autignac avec plusieurs engagements et propose aussi un recueil de peintures en dernière page.

            Marie-Laure Pullara, qui a aussi rédigé un mémoire sur la vie du village au XVIII° siècle lors de l’année universitaire 2003-2004, raconte l’histoire des blasons, et notamment celui de la commune qui serait sans réelle signification. Le dernier chapitre retrace l’histoire des ruisseaux, avec les ruisseaux environnants comme le Taurou, le Libron ou encore le ruisseau de Tabernole.

            La réunion de rentrée de l’association « Mémoire d’Autignac » aura lieu le Samedi 30 Octobre 2010 à partir de 17 heures dans la Salle des Fêtes (Ou salle d’Autrefois).

Passage du Mammobile.

Mammobile Autignac.JPG            La municipalité ayant adhéré à l’Association Montpellier Hérault pour le Dépistage du Cancer du Sein (AMHDCS), il n’est pas étonnant d’avoir vu le mammobile s’installer sur la Promenade le mercredi 13 octobre dernier.

            Cette adhésion va permettre aux femmes âgées de 40 à 49 ans de bénéficier d’un examen de dépistage régulier dans la commune, mais aussi pour les femmes de 50 à 75 ans qui n’ont pas de convocations des mutuelles, qui souhaiteraient bénéficier de cet examen de contrôle qui peut toujours être utile pour une santé précieuse.

            Les femmes désireuses de réaliser ces examens ont fait l’objet de mammotests, qui sont des radiographies de chaque sein, dans le but de déceler d’éventuelles anomalies.

            Pour une meilleure lutte contre le cancer du sein, ces tests sont conseillés dès l’âge de 40 ans et ce, jusqu'à 75 ans, et les femmes d’Autignac doivent toutes se sentir concernées  puisque le cancer du sein reste le plus mortel chez la femme, bien que son dépistage et sa prise en charge fassent diminuer la mortalité de 1,3 % par an.

12/10/2010

Compte rendu du conseil municipal du 11.10.2010

-          Etude urbaine : choix du bureau d’études.

3 propositions avaient été reçues en mairie et avaient fait l’objet d’entretiens entre les responsables et la municipalité : le bureau d’études de Montpellier pour un montant de 19 900 € HT, celui de Toulouse pour un montant de 31 500 € HT, et celui de Marseille pour un montant de 31 638 € HT, le tout subventionné à 80 % par le conseil général de l’Hérault.

Mme le maire propose au conseil de se désigner pour le second bureau d’étude, qui a aussi fait ses preuves à Alignan. 3 votes s’élèvent contre à savoir Marchi, Nicolau, Raymond. Le projet est donc adopté à l’unanimité des présents.

-          Cession de la voie sur parcelle E 651.

Une Anglais a acheté la parcelle E 651, une maison sur la commune qui inclut aussi une partie de rue. La propriétaire est d’accord de céder la parcelle à la mairie pour que celle-ci réalise les métrés et que cette parcelle intègre le domaine communal.

A l’unanimité, le conseil accepte de délimiter la partie publique pour ensuite un acte chez le notaire.

-          Adhésion P.L.I.E (Plan Local pour 1 Insertion et 1 Emploi).

Ce plan d’insertion a été crée en 1995 et il est géré par la Maison de l’Emploi. C’est une véritable structure mise en place pour l’insertion des personnes en difficultés, dans une situation de chômage de longue durée ou d’un manque d’autonomie, mais surtout pour la remise au travail.

Ce plan offrirait à la Framps des permanences, des possibilités d’intégration sur différentes missions. La commune devrait adhérer pour la somme de 1 € par habitant, et pour un engagement non connu, mais renouvelable dans le budget annuel.

A l’unanimité, le conseil approuve l’adhésion à ce P.L.I.E.

-          Participation financière fournitures scolaires Collège Murviel.

Le SIVOM du collège de Murviel n’est pas géré comme celui de Magalas. Cependant, la commune a 39 élèves scolarisés dans ce collège. La participation au Sivom est seulement pour les fournitures scolaires et non pour les activités extrascolaires.

A l’unanimité, le conseil accepte une participation de 23 €uros pour les fournitures scolaires.

-          Location Salle Chemin de Ronde.

Toutes les salles de la commune ont perdu leur gratuité, voila pourquoi la municipalité souhaite que la Salle Chemin de Ronde, (sous la Poste) garde une caution de 300 €uros, mais une location payante, s’élevant à 20 €uros.

A l’unanimité, le conseil accepte le montant de location pour la salle Chemin de Ronde.

-          Question diverses.

 

·         Le bulletin municipal sera bouclé entre le 15 et le 20 novembre, pour une distribution dans la première quinzaine du mois de décembre.

·         Mme Pons indique que le permis de démolir de la cave coopérative a été accepté.

09/10/2010

Informations diverses.

- Messes: 3 messes seront célébrées dans l’église communale. Le dimanche 10 Octobre 2010à partir de 11 heures, le dimanche 24 Octobre 2010 à partir de 9 heures 30, et le  dimanche 31 Octobre 2010 à partir de 11 heures.

- Bourse aux jouets: Le Centre Communal d’Action Sociale de la commune organise une bourse aux jouets et livres pour enfants, le Samedi 6 Novembre 2010 de 10 heures à 19 heures à la salle des Fêtes.

            La collecte des dons est mise en place jusqu’au 4 novembre. Le dépôt se fait en Mairie du lundi au vendredi, de 9 heures à 12 heures et de 14 heures à 17 heures.

            Une partie des bénéfices sera reversée au Téléthon.

 

07/10/2010

Séminaire du CFMEL.

            Dans le cadre de la Formation des maires et des élus locaux, le CFMEL organise dans le département de l’Hérault, 3 conférences dont l’une à Autignac.

            Le Vendredi 19 Novembre 2010, à partir de 9 heures, les élus du Biterrois se retrouveront dans la salle polyvalente d’Autignac, sur le thème des « Travaux en régie ».

            Les élus de la municipalité ne seront pas dépaysés puisque le thème qui leur sera proposé lors de ce séminaire a été étudié par M. Régis Genin habitant d’Autignac, chargé de mission à la sous-préfecture de Béziers, qui a aussi rédigé un document illustrant ses travaux, disponible sur Internet.

            Les travaux en régie concernent tous les travaux réalisés par les services techniques qui viennent accroître le patrimoine de la commune, et permettent de récupérer la T.V.A sur les dépenses de fonctionnement, prévues dans le budget.

 

            Le dossier, au Format PDF, est accessible en cliquant sur le lien suivant: http://www.cfmel34.fr/cfmelv2/images/stories/support-cfmel-formationtregie.pdf

Conseil municipal.

Le conseil municipal se réunira en séance ordinaire le Lundi 11 Octobre 2010 à partir de 18 heures 30. A l’ordre du jour :

-          Etude urbaine : choix du bureau d’études.

-          Cession de la voie sur parcelle E 651.

-          Adhésion P.L.I.E (Plan Local pour 1 Insertion et 1 Emploi).

-          Participation financière fournitures scolaires Collège Murviel.

-          Location Salle Chemin de Ronde.

-          Questions diverses.

02/10/2010

Conseil municipal du 30 septembre.

Séance du conseil municipal de la commune d'Autignac.

Jeudi 30 Septembre 2010.

21 heures

 

Présents: Pons, Barreau, Sylvestre, Da Costa E., Marchi, Nicolau, Raymond, Rascol, Penna, Jimenez.

Absents excusés: Guibert (procuration à E. Da Costa), Espanol (procuration à J. Pons), Da Costa V., (procuration à J. Rascol)

Absents: Caumette, Alcazer.

 

Séance ouverte à 21 heures 05.

 

-          Etudes urbaines : choix du bureau d'études:

 

            Le conseil a effectué, après l'accord donné par le Conseil Général pour une subvention, le lundi 6 septembre dans la matinée, des entretiens avec 3 des 4 propositions reçues en mairie pour réaliser une étude urbaine, véritable outil de prospective.

 

            Les élus en charge du dossier avaient plus la connaissance des performances de chacun plutôt que les élus qui n'avaient pas suivi ce dossier. La municipalité a pris contact avec les mairies d'Alignan et de Montblanc, où 2 cabinets sélectionnés ont fait leurs preuves.

 

            Le conseil préfère demander l'avis de la commission avant de délibérer en séance du conseil municipal. La décision de statuer est donc reportée au prochain conseil municipal.

 

-          Espace Jourfier: cession d'une partie à Hérault Habitat:

 

            Après un rendez-vous avec les représentants d'Hérault Habitat, la municipalité a décidé de changer certains aspects que prévoyait le premier projet du programmiste. La hauteur, prévue à 3 étages a été abaissée et donc limitée, le nombre de logements passe de 9 à 6, dont un formant la réserve préfectorale. La commune possède déjà, 7 logements communaux de Type 3 (T3), tous occupés.

 

            A l'unanimité, le conseil décide de créer dans cette partie de l'espace Jourfier, 6 logements, avec 1 de type 4 (T4), 2 de type 2 (T2), et 3 de type 3 (T3), qui ne seront sans doute que des logements de passage, pour des personnes en attente de logements meilleurs.

 

-          Travaux sur réseau électrique : renforcements:

 

            Les postes électriques doivent être renforcés au Chemin de Ronde et à la rue du Stade. A l'unanimité, le conseil accepte de renforcer ce réseau électrique mais aussi le réseau d'éclairage public, pour un montant de 10 900, 82 € à la charge de la commune, puisque celle-ci bénéficie de subventions.

 

            De plus, il est proposé à la commune de créer un nouveau poste, et de renforcer celui qui est déjà en place, avenue de la Bastide. Pour un montant approximatif de 15 000 €uros, (subvention de 80%), les câbles électriques peuvent être enfouis et, pour un montant approximatif de 40 000 €uros (subvention de 50%), l'ensemble des câbles peut être enfoui.

 

            A l’unanimité, le conseil accepte la demande de subventions faite par Mme le Maire, et se propose aussi de réaliser une étude pour un montant précis quand à l’enfouissement et au renforcement des câbles.

 

-          Location du logement sis 2 place Jules Ferry au 1er étage:

 

            A l'unanimité, le conseil donne les pleins pouvoirs à Mme le Maire pour qu’elle signe le bail du logement situé dans l’aile gauche de l’école, avec Mme Hélène Arnal.

 

-          Renouvellement CUI Service Administratif et Service Technique.

 

            A l’unanimité, le conseil accepte le renouvellement pour 6 mois du CUI de Mlle Moser, employée au secrétariat sur la base de 24 heures hebdomadaires, mais aussi le renouvellement pour 6 mois du CUI de Mme Humbert, employée polyvalente, sur la base de 20 heures hebdomadaires.

 

-          Questions diverses :

 

  • La salle des Fêtes est en cours de réaménagement, et la caution s’élève à 305 €. Le conseil décide d’abaisser la caution à 300 €. La location sera désormais payante, le montant s’élevant à 40 €. 
  • Les chats occasionnant des nuisances seront, grâce aux subventions de la fondation Brigitte Bardot, stérilisés. Les pigeons, qui eux aussi envahissent le centre du village seront stérilisés grâce à des graines stérilisantes données par accord d’un vétérinaire. 
  • M. Marchi rappelle les désagréments posés par la coupure d’eau soudainement parvenue au château d’eau. La fuite était conséquente, et Mme le Maire rappelle qu’il a fallu faire rapidement pour éviter de plus amples désagréments. 
  • Mme Rascol indique que le Sivom de Magalas propose la création d’un Comité Intercommunal de Sécurité et de Prévoyance de la Délinquance, avec l’embauche d’un coordinateur de projet. Le conseil demande plus de précisions sur le financement de cet emploi.